Lorraine : À 13 ans, il tue son père d’une balle dans la tête devant sa sœur de 7 ans

Dans la nuit de mercredi à jeudi à Nancy, un adolescent de 13 ans a abattu son père d’une balle dans la tête car il ne supportait plus les violences faites à sa mère.

publicités

Un adolescent de 13 ans a été mis en examen et placé en détention provisoire ce samedi 9 octobre après s’être rendu à la police. Il aurait tué son père d’une balle dans la tête. La mère de famille a expliqué aux enquêteurs que tout est parti d’une violente dispute conjugale, qui s’est déroulé jeudi 7 octobre à Nancy.

Devant la petite sœur

La scène macabre a eu lieu jeudi 7 octobre, dans cette famille d’origine kosovare, résidant à Nancy. Selon les déclarations de la mère et des deux fils, c’est en réaction à une agressivité de son père, alcoolisé, envers sa mère que l’adolescent âgé de 13 ans a tiré une balle dans la tête de son père, à bout portant, avec une arme de collection entreposée dans la chambre parentale, rapporte François Pérain, procureur de la République de Nancy.

publicités

Son mari avait beaucoup bu, il était très agressif, elle aurait été frappée. Sur ce point les enquêteurs restent prudent car le médecin qui a pu l’examiner n’a relevé aucune trace de violences physiques mais les témoignages de tous les enfants sont concordants.

Ils racontent que le fils ainé de la famille, âgé de 13 ans, n’a pas supporté cette scène. Il est allé chercher l’arme de collection de son père, a trouvé les munitions cachées et il est revenu dans la cuisine. C’est là qu’il a tiré une balle à bout portant dans la tempe de son père, sous les yeux de sa mère et de sa petite soeur de 7 ans.

publicités

Le garçon s’est ensuite enfui avec son frère de 12 ans. Ils ont caché l’arme dans des buissons à proximité du domicile, puis ils ont erré dans les rues de Nancy toute la nuit avant de se rendre à la police le lendemain. Le garçon de 13 ans a reconnu les faits, il a été mis en examen pour le meurtre de son père. Il a été placé en détention provisoire.

Entre la vie et la mort, le père de famille originaire du Kosovo est décédé à l’hôpital le même jour. La maman, qui avait d’abord donné aux policiers « des explications confuses évoquant une dispute avec son mari et le rôle tenu par l’un de ses fils », avait fini par déclarer que son fils aîné était l’auteur du tir. De plus, ses propos ont été confirmés par sa fille de 7 ans. Qui avait également assisté à cette terrible scène.

Il avait dissimulé l’arme dans un buisson

Sa soeur, âgée de 7 ans a également assisté à la scène, tout comme son frère, à qui il avait confié une arme à blanc, au cas où son arme avait un dysfonctionnement. Touché à la tempe, l’homme âgé de 33 ans est décédé à l’hôpital dans la journée de jeudi. Pendant ce temps là, le tireur était en fuite avec un de ses petits frères âgés de 12 ans, après avoir caché l’arme du crime dans des buissons. Ils se sont rendus le lendemain.

Les autres enfants de la fratrie ont pour le moment été placés. Un juge familial suivra leur situation. L’adolescent de 13 ans a lui été placé en détention provisoire, samedi 9 octobre, et est mis en examen pour « meurtre sur ascendant ».

Franbuzz sur Facebook

Répondre