Marie-Lou, la plus célèbre patronne de bar est décédée à 104 ans

Marie-Lou, la plus célèbre des patronnes de bar, est décédée ce vendredi soir. A 104 ans, elle tenait encore son bistrot à Isbergues, près de Béthune dans le Pas-de-Calais.

publicités

Les habitants d’Isbergues, dans le Pas-de-Calais, sont en deuil. Marie-Lou, la plus vieille bistrotière de France, est décédée paisiblement dans sa 105ème année. De son vrai nom Marie-Louise Wirth, elle était née en 1917 et arrivée à Isbergues quelques années plus tard. Elle avait commencé à travailler sans ce café avec ses parents à l’âge de 14 ans.

Désormais les rideaux du café sont baissés. Et son avis de décès est affiché sur la porte. En novembre 2017, Marie-Lou y soufflait ses 100 bougies dans une ambiance festive. ses copines lui avaient écrit une chanson intitulée « On n’a pas tous les jours cent ans ! ».

publicités

« La plus célèbre des bistrotières de France n’est plus. Marie Lou, à presque 105 ans, grande fidèle de son bar jusqu’à ses derniers instants,  manquera à beaucoup de monde. Bon vent Marie! » C’est par ces quelques mots que la nouvelle a été annoncée sur Facebook ce vendredi soir. Sous la publication, plus de 600 personnes ont commenté pour présenter leurs condoléances et dire un dernier merci à cette patronne de bar, restée derrière son comptoir jusqu’à ses 104 ans.

publicités

Une véritable mascotte à Isbergues

Née en 1917, elle avait repris le café de son père dans les années 1950. Depuis, elle n’avait pas voulu le quitter et ouvrait tous les jours entre huit heures et quart et huit heures et demi. Son café n’avait pas de nom, juste une pancarte affichant une marque de bière. « Quand on sert de la bonne bière, ça suffit, pas besoin de nom », nous confiait la centenaire à l’occasion de ses 100 ans. Elle était devenue la mascotte d’Isbergues, une petite commune de 9 000 habitants dans le Pas-de-Calais.

Elle aura tenu son bistrot pendant toute sa vie et elle restera gravée à jamais dans la mémoire des Isberguois ainsi que de ceux qui auront eu la chance de la rencontrer.  Les habitants d’Isbergues saluent aujourd’hui une « brave dame« , « une très belle personne » et « une grande figure locale« .

Le bistrot de Marie-Lou est situé rue Jean-Jaurès, à Isbergues. (©Capture d’écran/Google Street View)

Le secret de longévité de Marie-Lou : ne se priver de rien

Le secret de longévité de Marie-Lou était pour le moins épicurien : boire un petit verre de blanc chaque jour et ne se priver de rien. En avance sur son temps, la patronne au caractère bien trempé ne laissait pas indifférent. Avec son départ, une page de l’histoire d’Isbergues se ferme.

« Dans ce café où il y avait une âme, où Marie Lou trônait au beau milieu de ses clients et de ses bouteilles, les générations se croisaient, ce n’était pas ‘un café de vieux’ ou ‘un café de jeunes’, tout le monde y passait », souligne David Thellier, le maire d’Isbergues. « Il n’y avait pas toujours foule mais il y avait toujours des allées et venues, du passage, de l’animation et des histoires à raconter », appuie l’élu.

Les funérailles de la vedette d’Isbergues auront lieu mardi 4 octobre prochain dans l’église catholique Sainte-Isbergue, située en face du café que Marie-Lou n’a jamais quitté.

Avec Agences