Morbihan: Une mère condamnée à la perpétuité pour avoir égorgé son fils de 9 ans, pour se venger de son compagnon

Nathalie Perroux avait drogué et égorgé Nathan, son fils de 9 ans en juillet 2017, afin de se venger de son compagnon. Pendant son procès, qui s’est achevé ce mardi, elle s’est murée dans le silence et n’a exprimé aucun regret.

publicités

Au terme de trois jours d’audience, Nathalie Perroux a été condamnée à la réclusion criminelle à perpétuité pour avoir volontairement donné la mort à son fils Nathan. L’avocat général avait requis une peine comprise entre 25 et 30 ans.

Les faits s’étaient déroulés le 28 juillet 2017. Ce jour-là, Nathan avait été retrouvé mort par son père dans la maison familiale d’Elven près de Vannes. L’enfant avait été tué d’un coup de couteau à la gorge. Blessée au cou et aux poignets après avoir tenté de se suicider, sa mère gisait également à ses côtés.

publicités

Quatre somnifères à son fils avant de passer à l’acte

En arrivant sur les lieux du drame, les enquêteurs avaient découvert une lettre rédigée par cette dernière dans laquelle elle expliquait avoir administré quatre somnifères à son fils pour qu’il ne souffre pas.

Au moment du passage à l’acte, la mère de famille était en instance de séparation avec son mari. Elle aurait refusé que la garde du garçon soit confiée au père.

publicités

Un acte réfléchi, préparé, qui faisait suite à de nombreuses menaces proférées les semaines précédant le crime. « La mort de Nathan n’a pas été immédiate », a rappelé Me Le Reste, l’avocat du père. Le sang s’est écoulé de la plaie de dix centimètres durant quelques minutes, suffisamment longtemps pour que Nathalie puisse faire machine arrière.

« Elle n’a laissé aucune chance à Nathan. Le moteur de cette femme, c’est la haine et la violence », a déploré l’avocat général, Stéphane Cantero, insistant sur la préméditation de l’acte.

 

Franbuzz sur Facebook

Répondre