Mort de Bernard Tapie : Au stade Vélodrome, Marseille rend hommage au « « Boss » d’une époque formidable » (VIDÉO)

Une cérémonie en l’honneur de l’ex-président de l’Olympique de Marseille s’est tenue au stade Vélodrome où le cercueil de Tapie et « sa » Coupe d’Europe ont été exposés.

publicités

20 Minutes : Peu avant 17 heures 45 ce jeudi, la tristesse des violoncelles diffusés sur les enceintes du stade Vélodrome, a laissé place à une clameur. « Tapie ! Tapie ! Tapie », ont chanté à plusieurs reprises, parmi d’autres hymnes, les 3.500 Marseillais, venus dire adieu « au Boss ».

Pour cette dernière communion, avant la cérémonie religieuse de vendredi, la famille de Bernard Tapie et la direction de l’OM, ont choisi de diffuser la plus belle des messes marseillaise : le match OM-Bayern du 26 mai 1993.

publicités

Souvenir d’une époque formidable

Et on est venu de loin rendre hommage pour certains. Tels Stecy et Fabrice, réunionnais d’origine, descendus d’Angers mercredi soir. « Fallait être là, il a gravé nos cœurs à jamais », explique ce couple originaire de La Réunion et « naturellement » supporters marseillais. De même pour Clément, 21 ans, et ses deux petits frères, descendus de Bondy.

« L’ OM, c’est un héritage », explique ce fils de famille parisienne supporters marseillais de père de fils. Philippe, résident d’Aubagne, était là, à Munich, en 1993 ; il avait 19 ans. De même qu’à Bari deux ans plus tôt. Il était de tous les déplacements européens.

publicités

Avec les Winners d’abord, puis les MTP, jusqu’à Göteborg, enfin, pour une défaite 3-0 en finale de l’UEFA en 2005. « Je viens dire merci, simplement », exprime-t-il. « Je n’ai pas d’enfants, les plus beaux souvenirs de ma vie sont avec l’OM. J’ai eu la chance de vivre une époque formidable », raconte-t-il.

A la 44e minute du match diffusé sur les grands écrans du stade, alors que Basile Boli, sur un corner d’Abedi Pelé, claque de la tête le ballon dans les filets, s’élève une nouvelle clameur. Puis, le silence. Enfin, le cercueil de Bernard Tapie, couvert d’écharpes et de drapeaux, fait son entrée sur la pelouse au son de Jump, précédé d’un tifo, d’un portrait et de « sa » Coupe d’Europe, celle « aux grandes oreilles ».

Des extraits du documentaire C’est l’histoire d’un but ont ensuite été diffusés avant un dernier hommage des supporters qui ont pu entonner de nouveaux chants. Peu après 18 heures 45, le convoi funéraire a repris sa route sous les applaudissements nourris. Un petit groupe de supporters est longuement resté saluer la tribune présidentielle où se trouvait notamment la famille de Tapie, les joueurs de l’effectif qui ne sont pas partis en sélection, Pablo Longoria, Jorge Sampaoli et des élus de la Ville.

Inhumation ce vendredi

Les commémorations se poursuivent demain à Marseille. Avec un rendez-vous à 9 heures sur le Vieux-Port afin qu’un cortège puisse se rendre à la cathédrale de la Major, où se déroule la cérémonie religieuse. Bernard Tapie reposera ensuite au cimetière de Mazargues, dans le 9e arrondissement.

Source: 20 Minutes

Franbuzz sur Facebook

Répondre