« On est dans la merde » : Cette obligation que Jean Castex prépare

Face à la montée en puissance des contaminations au variant Delta et à l’inquiétude d’une quatrième vague de Covid-19, le gouvernement étudie plusieurs pistes, comme rendre la vaccination des soignants obligatoire. Un texte qui pourrait être voté en septembre, voire même dès juillet.

publicités

Le gouvernement travaille pour limiter la quatrième vague prédite à l’automne par de nombreux scientifiques. En effet, l’objectif est de relancer la vaccination qui tend à stagner. L’inquiétude monte au sommet de l’Etat et notamment chez Jean Castex.

Le gouvernement serait actuellement en train de travailler sur un texte de loi qui pourrait contraindre les soignants à se faire vacciner, selon une information du Parisien, publiée ce jeudi 1er juillet. L’objectif est de relancer le nombre de vaccinations quotidiennes alors que le variant Delta gagne du terrain et que l’inquiétude monte face à une possible quatrième vague de Covid-19 en septembre.

publicités

Jean Castex très inquiet

«On est dans la merde», a même confié un «important conseiller» au quotidien. Si plusieurs pistes sont étudiées par l’exécutif, contraindre les soignants à se faire vacciner est l’une des privilégiées. Une hypothèse pour laquelle le Professeur Delfraissy, président du conseil scientifique, s’est montré favorable. Si un consensus se dégageait, le gouvernement serait d’ailleurs prêt à faire voter un texte allant en ce sens «en septembre, voire dès le mois de juillet», assure Le Parisien.

Si Jean Castex envisage la vaccination obligatoire pour les soignants et même pour davantage de personnes, il craint la réaction des Français. Si cette mesure fait tant débat, c’est qu’elle est vue par certains comme « liberticide » .

publicités

Jean Castex craint surtout l’arrivée d’une nouvelle vague après l’été. Le cercle infernal va-t-il recommencer ? « Cette situation favorable et le retour légitime à une vie normale ne doivent pas occulter le fait que le variant Delta constitue aujourd’hui un nouveau risque au plan épidémique mondial. (…) L’arme décisive est et reste la vaccination » , a écrit le chef du gouvernement. « Une course contre la montre » est donc lancée en France.

Plusieurs pistes envisagées par le gouvernement

Pour relancer la vaccination, qui serait efficace contre le variant Delta, le gouvernement réfléchit également «à l’extension des mécanismes d’incitation», en regardant de près le succès des initiatives ludiques mises en place dans certaines municipalités qui offrent des cadeaux en échange de se faire vacciner.

L’autre piste envisagée : élargir le champ d’application du pass sanitaire en abaissant, par exemple, les seuils nécessitant la présentation de ce pass. L’exécutif examine aussi la possibilité «d’instaurer une obligation d’isolement, assortie de sanctions, comme nous l’avons déjà fait pour les personnes en provenance de certains pays à risque élevé», indique Jean Castex dans son courrier.

Son message est avant tout de ne pas se relâcher : « La crise sanitaire n’est pas terminée » , a alerté Jean Castex, mardi 29 juin. D’autres pays européens prolongent ou remettent en place certaines mesures. En effet, un couvre-feu a fait son retour dans certaines villes du Portugal et certaines restrictions sont encore de mise au Royaume-Uni.

Franbuzz sur Facebook

Répondre