«On pourra totalement sortir de la vague d’ici quelques semaines», selon Olivier Véran

Invité de France Info ce mercredi 16 février, Olivier Véran, le ministre de la Santé, souhaite lever l’ensemble des restrictions liées au Covid-19 d’ici la mi-mars. Et ce, si les conditions sanitaires le permettent.

publicités

SudOuest.fr – À partir de la mi-mars, les Français pourraient-ils vivre comme « avant » ? C’est en tout cas ce laisse entendre Olivier Véran, le ministre de la Santé après deux ans de pandémie. Invité de France Info ce mercredi 16 février, l’ancien neurologue a souhaité clarifier la situation.

Tandis que l’ensemble des indicateurs démontrent que la cinquième vague se termine en France, Olivier Véran souhaite en finir avec le masque en intérieur d’ici la mi-mars et avec le passe vaccinal début avril.

publicités

« Si on continue sur cette dynamique-là, on pourra sortir totalement de la vague d’ici à quelques semaines, a-t-il affirmé, avant de reprendre, « notre stratégie d’allègements progressifs proportionnée à la charge virale était la bonne ».

La fin du port du masque et du passe vaccinal ?

« Si on suit cette dynamique, 15 jours après le 28 février, ça nous amène à la mi-mars, on pourrait commencer à se poser sérieusement la question du port du masque en intérieur, chez les adultes et les enfants », indique Olivier Véran. « On pourrait également commencer à alléger le passe vaccinal » à la mi-mars « mais le conserver dans les endroits qui sont très à risque, comme les discothèques et là ce serait jusqu’à fin mars, début avril », a-t-il expliqué.

publicités

Ehpad : Olivier Véran souhaite une « certification »

Sur la question des Ehpad, Olivier Véran souhaite mieux les contrôler. « Je ne veux pas que des soignants, qui travaillent dans des Ehpad se voient rationner, en matériel essentiel pour l’hygiène et le bien-être des personnes ». Sur la question de l’idée, à gauche, de l’éventuelle nationalisation de ces établissements, Olivier Véran botte en touche. « La question pour moi, n’est pas le statut des Ehpad mais celle de l’organisation des Ehpad », a-t-il confié.

À ce titre, Olivier Véran souhaite mettre en place une « certification » dans ces établissements, qu’ils soient publics ou privés. « On envoie des auto-questionnaires aux équipes de l’établissement et on leur demande leurs capacités d’effectuer telles ou telles missions ».

Source: SudOuest.fr