Oui, l’allaitement dans l’espace public est autorisé. Non, ce n’est pas de l’exhibition se* xu* elle

Une visiteuse du Louvre a été sommée de se cacher, par un agent du musée, pendant qu’elle allaitait son bébé.

publicités

 20 Minutes – « Ok, le Louvre est rempli de nichons à l’air sur statues et peintures mais une femme qui allaite c’est dérangeant… » Si certains internautes s’en sont amusés, l’affaire a suscité un grand nombre de débats sur les réseaux sociaux. Le 2 juin dernier, une femme qui allaitait son bébé pendant une visite au musée du Louvre s’est vue intimer l’ordre de se rendre aux toilettes pour poursuivre par un agent du musée. Ce dernier lui aurait expliqué que l’allaitement dans le musée n’était pas « permis » et que « cela pouvait déranger les autres visiteurs ».

Ce cas fait écho à d’autres survenus ces derniers mois, que ce soit à Pôle emploi ou à Disneyland. Si la majorité des internautes se sont offusqués de la réaction de l’agent, d’autres ont justifié sa décision, arguant que l’allaitement dans l’espace public relevait du délit d’exhibition sexuelle prévu par l’article 222-32 du Code pénal.

publicités

FAKE OFF

Que dit la loi à ce sujet ? Rien justement, or ce qui n’est pas interdit est autorisé, comme le précise l’article 5 de la déclaration des droits de l’Homme et du citoyen. Ainsi, les mères qui le souhaitent sont libres d’allaiter dans l’espace public et l’agent du musée du Louvre n’avait pas le droit de demander à la jeune maman d’aller se cacher des regards pour nourrir au sein son bébé.

La seule mention de l’allaitement dans la loi concerne l’allaitement au travail. Il s’agit des articles L1225-30 et L1225-31 du Code du travail qui stipulent qu’une salariée peut allaiter son enfant dans l’établissement où elle travaille et que « pendant une année à compter du jour de la naissance, la salariée allaitant son enfant dispose à cet effet d’une heure par jour durant les heures de travail ».

publicités

Rien à voir avec l’exhibition sexuelle

Il s’agit donc ici de faciliter l’allaitement pour les mères qui le souhaitent. Rien à voir avec un possible délit d’exhibition sexuelle puisque l’article cité précise que « l’exhibition sexuelle est constituée si est imposée à la vue d’autrui, dans un lieu accessible aux regards du public, la commission explicite d’un acte sexuel, réel ou simulé ».

Ce débat au sujet de l’allaitement dans l’espace public n’est pas nouveau et suscite toujours les mêmes polémiques. Pour y remédier, Fiona Lazaar, députée de la 5e circonscription du Val-d’Oise a déposé, le 15 juin 2021, devant l’Assemblée nationale une proposition de loi portant sur la création d’un délit d’entrave à l’allaitement.

Une proposition de loi pour « Délit d’entrave à l’allaitement »

Cette proposition de loi contient deux articles, le premier crée un délit passible de 1.500 euros d’amende pour qui interdit ou tente d’interdire à une femme d’allaiter dans l’espace public ou dans un établissement accueillant du public. Le second écrit noir sur blanc que le fait d’allaiter en public, n’est pas constitutif d’une exhibition sexuelle. La proposition de loi est, à ce jour, toujours renvoyée en Commission des affaires sociales.

Le musée du Louvre est d’ailleurs revenu sur l’incident à la suite d’articles parus sur cette affaire, pour confirmer qu’il est possible d’allaiter au sein dans le musée, et qu’en sus, un espace dédié aux parents qui le souhaitent propose un fauteuil d’allaitement. Contacté par 20 Minutes sur les suites données à cette affaire, le musée n’a pas encore répondu à nos demandes.

Source: Par Romarik Le Dourneuf20 Minutes

Franbuzz sur Facebook

Répondre