Paris : le quartier de Beaugrenelle sous le choc après l’agression ultra violente d’un ado, laissé pour mort

Une semaine après le lynchage d’un adolescent de 15 ans à Paris, plusieurs célébrités se sont émues, réagissant à une vidéo sur les réseaux sociaux. Yuriy est hospitalisé depuis le violent tabassage dans un état grave.

publicités

L’agression extrêmement violente d’un adolescent de 15 ans, le 15 janvier, sur la dalle Beaugrenelle, a provoqué une onde de choc dans ce quartier du XVe arrondissement de Paris. Des riverains dénoncent une recrudescence de nuisances liées à des bandes de jeunes mais ne s’attendaient pas à cela.

Une semaine plus tard, alors qu’il est toujours hospitalisé dans un état grave, une vidéo de l’agression a été diffusée sur les réseaux sociaux. On y voit une dizaine de jeunes en tenue de sport et blousons à cagoule s’acharner à coup de pied et de batte ou bâton sur une personne allongée par terre sur un parvis éclairé par des réverbères, avant de l’abandonner gisant.

publicités

Très partagée sur les réseaux sociaux, la vidéo a suscité l’indignation et l’émotion de nombreux internautes. Plusieurs célébrités dont le footballeur Antoine Griezmann et l’acteur Omar Sy se sont également émues samedi du sort de l’adolescent. « Des images insoutenables. Force à toi Yuriy et bon rétablissement », a tweeté Antoine Griezmann. « Bon rétablissement à toi Yuriy, je pense bien à toi et aux tiens », a de son côté écrit Omar Sy sur le réseau social.

« Une attaque d’une sauvagerie inouïe », un « acte immonde », a dénoncé, toujours sur Twitter, le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin, alors qu’une enquête pour « tentative d’homicide volontaire en réunion » a été ouverte. « Yuriy va mieux, il commence à se réveiller, à vouloir nous parler, à bouger, et ça c’est très bon signe », a déclaré samedi sa mère, Nataliya Kruchenyk, interrogée par BFMTV devant l’hôpital Necker.

publicités

Une rixe entre bandes rivales

Selon les récits de ses proches à la presse, le jeune homme se trouvait avec un groupe d’amis vendredi après sa sortie du collège lorsqu’ils ont été agressés par une bande de jeunes près du centre commercial de Beaugrenelle. Des témoins ont évoqué une rixe entre bandes rivales, sans pouvoir dire si la victime faisait ou non partie de l’une d’elles.

Selon une source proche de l’enquête, Yuriy s’est retrouvé isolé au milieu d’un groupe qui l’a roué de coups et laissé dans un état grave. « Je suis arrivée quand il était dans le camion des pompiers, il était dans un état horrible. Ils lui ont ouvert le crâne, ils lui ont cassé le bras, le doigt, l’épaule et les côtes », a raconté à BFMTV la mère de la victime.

« Son état est stable, mais surtout ce qui est dur c’est qu’on ne sait pas comment on va le retrouver, s’il va revenir parmi nous comme il était avant », a-t-elle ajouté, en lançant un appel à témoins pour retrouver les agresseurs et « pour qu’aucun enfant ne subisse ce que [s]on fils a subi ».

La mairie du XVe demande plus de patrouilles

« Il y a des groupes de jeunes qui font leurs petites affaires sur la dalle, des petits trafics, des petites agressions, des petits vols », confirme Philippe Goujon, maire du XVe arrondissement. Mais l’agression du 15 janvier est « sans précédent, on n’avait jamais eu affaire à une violence aussi importante », explique-t-il.

« C’est la raison pour laquelle j’ai fait installer des caméras de video-protection », poursuit l’élu. Les patrouilles de police ont déjà été renforcées dans la zone mais le maire du XVe arrondissement demande la mise en place d’autres patrouilles de la police municipale et de la police nationale ainsi que des patrouilles de maîtres-chien pour améliorer la sécurité de ce secteur.

« Nous demandons aussi à la Justice de réprimer plus fortement » les actes délictueux régulièrement commis sur la dalle, indique Philippe Goujon.

La piste de représailles entre deux bandes

Suite à l’agression de Yuriy il n’y a pas encore eu d’interpellations à ce stade. Une enquête est ouverte pour tentative d’homicide volontaire. Selon une source proche de l’enquête, l’hypothèse de représailles entre deux bandes est fortement privilégiée pour le moment. Les agresseurs auraient été identifiées comme des jeunes venus de Vanves.

Franbuzz sur Facebook

Répondre