Pendant la tempête Franklin : un couple meurt noyé en empruntant une route submersible à marée haute dans la Manche

L’homme de 74 ans et la femme de 70 circulaient en voiture sur une route qui est submersible au moment de marées importantes. Les septuagénaires ont alerté les secours depuis leur voiture mais ont été piégés par les eaux à Bricqueville-sur-Mer.

publicités

Alors que la tempête Franklin déferlait sur le nord-est de la France dimanche 20 février au soir, ils se sont engagés sur un chemin périlleux. Un couple de septuagénaires est mort noyé dans sa voiture emportée par les flots sur une route submersible à marée haute, à Bricqueville-sur-mer (Manche), ont annoncé les pompiers ce lundi 21.

Le véhicule venait de Saint-Martin-de-Bréhal et se dirigeait vers Bricqueville-sur-Mer quand les deux septuagénaires –  un homme de 74 ans et une femme de 70 ans originaires du Coutançais – ont été surpris par la montée des eaux qui commençait à recouvrir la chaussée.  Le coefficient était de 90 et la marée était à son plus haut quand le couple a entrepris de traverser.

publicités

Le conducteur se serait alors arrêté et ne serait pas parvenu à redémarrer son véhicule. Les deux occupants avaient de l’eau jusqu’aux genoux. Le véhicule aurait alors quitté la route, emporté par la marée. Il aurait flotté sur les herbus avant de basculer dans la rivière du havre de la Vandelée. Une route touristique située au-dessous du niveau de la mer, qui traverse les prés-salés, mais qui n’est pas fermée en cas de marée haute, la signalétique indiquant toutefois clairement le caractère submersible de l’endroit.

Le véhicule a été localisé à 800 mètres de la voie submersible. (©La Presse de la Manche)

32 sapeurs-pompiers ont aussitôt été engagés pour leur porter secours, venus des centres de Bréhal, Granville, Avranches, Cherbourg et Coutances. Parmi eux, des sauveteurs aquatiques, des plongeurs, venus avec des véhicules tout terrain, du matériel d’éclairage… L’hélicoptère Dragon 50, une équipe du SMUR et les sauveteurs de la SNSM étaient également mobilisés.

publicités

Le centre de traitement de l’alerte est resté le plus longtemps possible en communication avec les occupants du véhicule, pendant que l’important dispositif de secours se déployait, appuyé par Dragon 50. Mais malheureusement, la communication a fini par être coupée.

Grâce à son antenne sortie de l’eau, le véhicule immergé ne sera localisé que vers 23h15 par l’hélicoptère de la sécurité civile, à 800 mètres de la voie submersible, dans le lit du cours d’eau. A son bord, les plongeurs vont extraire les corps sans vie des deux retraités qui, selon nos confrères de Ouest France, étaient venus passer le week-end chez des amis.

Le véhicule du couple a été remonté ce matin par les plongeurs à l’aide de ballons. (©La Presse de la Manche)

Des précédents

Malgré une signalétique de prévention, les accidents se multiplient sur cette voie submersible, une des rares en France.

« La route submersible est parfaitement signalisée et le danger signalé lors des marées. On se rend compte très souvent que ce sont des locaux qui se font piéger par la marée, peut-être par excès de confiance. Je suis en colère et personnellement bouleversé quand je pense qu’une négligence humaine est à l’origine du drame . » Hervé BougonMaire de Bricqueville-sur-Mer

Le 3 mars 2021, peu avant 10 heures,  les secours avaient été requis pour un camping-car piégé par la marée avec trois personnes à bord. Ils avaient pu être mis en sécurité.

Le 8 octobre, à 21h35 les pompiers étaient une nouvelle fois intervenus pour une voiture en partie immergée sur cette route submersible avec trois femmes à son bord. Elles avaient pu sortir de leur véhicule et lutté contre le courant avant d’être récupérées par les sauveteurs.

En état d’hypothermie, les trois femmes, âgées de 20, 23 et 51 ans avaient été évacuées vers les urgences de  l’hôpital de Granville.

avec AFP

Franbuzz sur Facebook

Répondre