Placés en quarantaine dans une station de ski en Suisse, 200 touristes Britanniques prennent la fuite clandestinement

Quelque 200 vacanciers britanniques obligés de respecter une quarantaine de dix jours dans la station de ski suisse de Verbier se sont enfuis clandestinement à la faveur de la nuit, a déclaré dimanche la municipalité.

publicités

C’est une cavale un peu particulière. 200 touristes britanniques ont fui les hôtels de la station de ski suisse de Verbier dans la nuit de samedi à ce dimanche, alors qu’ils étaient en quarantaine, rapportent plusieurs médias locaux.

Depuis l’apparition du variant britannique du Covid-19, les touristes britanniques doivent se placer à l’isolement pendant dix jours. Or, sur les 420 ressortissants du Royaume-Uni présents dans la station de ski, près de la moitié est parvenue à « fuir » son confinement.

publicités

« On ne peut pas leur en vouloir »

La station huppée de Verbier, très prisée de la clientèle britannique, espérait accueillir des milliers de skieurs en provenance de Grande-Bretagne, mais la découverte du nouveau variant britannique du nouveau coronavirus a ruiné ces espoirs.

Certains touristes britanniques en séjour à Verbier sont partis immédiatement, mais d’autres ont décidé de rester encore un peu, a expliqué le chargé de communication de la commune de Bagnes, Jean-Marc Sandoz.

publicités

Beaucoup sont restés en quarantaine pendant une journée avant de s’enfuir à la faveur de la nuit, a-t-il raconté à l’agence de presse ATS.

« C’est en voyant que les plateaux-repas restaient intacts que les hôteliers ont constaté que les clients étaient partis », a ajouté Jean-Marc Sandoz. « On ne peut pas leur en vouloir. Dans la plupart des cas, la quarantaine était intenable. Imaginez rester à quatre dans une chambre d’hôtel de 20 m2 », a-t-il ajouté.

Les touristes sont repartis « un peu fâchés contre la Suisse » et avec le sentiment d’avoir été « pris au piège », a ajouté Jean-Marc Sandoz.

avec AFP

Franbuzz sur Facebook

Répondre