Plus de 40 euros pour un paquet de cigarettes ? Les Pays-Bas souhaitent multiplier par cinq le prix des cigarettes

Pour lutter contre le tabagisme, les Pays-Bas envisagent d’augmenter fortement le prix du paquet de cigarettes. Il pourrait dépasser 40 euros d’ici à 2040. 

publicités

La lutte contre la consommation de tabac s’intensifie aux Pays-Bas. D’après plusieurs médias néerlandais, le gouvernement envisagerait d’augmenter sensiblement le prix du paquet de cigarettes. Objectif affiché : qu’il oscille entre 30 et 47 euros d’ici 2040 !

En tablant sur un tarif aussi élevé, le secrétaire d’État à la Santé publique, Maarten van Ooijen, espère encourager les fumeurs, qui représentent 20 % de la population néerlandaise, à arrêter. Ainsi, le gouvernement viserait de tomber à 7 % de fumeurs dans le pays en 2040.

publicités

Aussi, le plan néerlandais est d’augmenter le prix du paquet jusqu’à ce qu’il atteigne 10 euros en 2025, avant d’imposer une hausse de deux euros chaque année. Le texte de loi portant ce projet n’a toutefois pas encore été entériné et pourrait rencontrer une franche opposition de la part de la population.

Deux euros supplémentaires chaque année

Actuellement, le prix d’un paquet de cigarettes aux Pays-Bas est de huit euros. Celui-ci devrait augmenter pour atteindre dix euros à l’horizon 2025, selon un accord gouvernemental. L’idée est d’accroître ce prix de deux euros chaque année, a indiqué le secrétaire d’État qui estime qu’il s’agit là de la meilleure façon d’inciter les fumeurs à arrêter définitivement la cigarette.

publicités

Selon le média belge 7 sur 7le pays souhaiterait prendre exemple sur l’Australie qui a fait de la lutte contre le tabagisme l’une de ses priorités. Là-bas, le paquet de cigarette peut atteindre 25 euros et il est interdit de fumer dans la quasi-totalité des lieux publics des grandes villes. C’est notamment le cas à Melbourne par exemple.

Au Pays-Bas, le texte prévoyant l’augmentation drastique des prix n’a toutefois pas encore été entériné et pourrait être confronté au mécontentement des fumeurs.

Avec Agences

Franbuzz sur Facebook

Répondre