Plusieurs blessés dans un accident à la Marche des fiertés à Bordeaux (vidéo)

La marche des fiertés à Bordeaux a été interrompue ce dimanche 12 juin après “la chute de barrières métalliques d’un char” sur des participants vers 17 heures, a annoncé la municipalité. 

publicités

Six personnes ont été blessées dont trois gravement à Bordeaux, dimanche 12 juin après-midi lors de la marche des fiertés LGBT+, selon la préfecture de Gironde. Le char en tête du cortège s’est en partie effondré cours Victor Hugo, rapporte France Bleu Gironde. Plusieurs témoins, pris de malaise à la vue de la scène, ont également été pris en charge par les pompiers.

Selon les premières constatations et les témoignages recueillis par France Bleu Gironde, la nacelle dans laquelle se trouvait le DJ a été fragilisée par des branches d’arbre, ce qui a provoqué l’effondrement partiel de la structure métallique. La marche des fiertés, qui rassemblait plusieurs milliers de manifestants, a été interrompue.

publicités

“Le bilan provisoire fait état de huit blessés, dont six évacués vers le CHU Pellegrin et l’hôpital Saint-André, et deux qui ont été vus par le Samu. Parmi eux, trois ont été blessés grièvement”, a précisé la préfecture de Gironde à 20 Minutes. Leur pronostic vital n’est pas engagé, précise le site d’information.

“La structure métallique d’un des chars s’est prise dans les arbres et est tombée sur des personnes”, a expliqué la même source. Cette structure se trouvait en haut du char, sur une plateforme à l’arrière d’un camion, a constaté un journaliste de l’AFP. Le char est sponsorisé par deux discothèques Coco Loko et ultra Klub de la ville, précise France 3.

publicités

Le cortège qui comptait 4.800 participants selon la préfecture a été interrompu et un périmètre de sécurité a été mis en place sur le cours Victor-Hugo où s’est produit l’accident en fin d’après-midi. Les pompiers et le Samu sont intervenus sur place, où quelques personnes ont également fait des malaises.

Comme convenu de nombreuses personnes ont convergé vers la place des Quinconces pour faire la fête.Comme convenu de nombreuses personnes ont convergé vers la place des Quinconces pour faire la fête. Florence Moreau

D’autres incidents

Dans la semaine, plusieurs passages piétons aux couleurs arc-en-ciel ont été vandalisés en ville, des véhicules du cortège ont été tagués, des participants ont été pris à partie verbalement et attaqués par des propos clairement homophobes, une femme a reçu des projectiles place de la Comédie alors qu’elle manifestait sa fierté, et, en de nombreux endroits, comme rue Saint-James où l’accident s’est produit, le ton a monté entre des passants, ne cautionnant pas la marche et son ambiance, et des participants.

Comme convenu, de nombreuses personnes ont convergé vers la place des Quinconces pour poursuivre la fête. Mais la dispersion a été ordonnée dès les premières notes de techno : il faut gérer la foule, or, certains ne respectaient pas les barrières et des organisateurs craignaient que des intrus ne se mêlent aux fêtards.

Avec Agences

Franbuzz sur Facebook

Répondre