Pour fuir les coups de son mari, elle enjambe deux balcons du 16e étage

Ce samedi 7 novembre, une femme poursuivie par son conjoint violent a dû enjamber leur balcon au 16e étage d’un immeuble de Villeurbanne, près de Lyon, pour lui échapper.

publicités

Une femme a dû fuir de manière périlleuse, en haut de son immeuble, pour se réfugier chez des voisins, samedi 7 novembre à Villeurbanne (Rhône). Elle tentait d’échapper aux violents coups de son compagnon. Celui-ci a été condamné à 30 mois de prison ferme, dont 15 ferme, mardi 10 novembre.

Sa compagne a pris des risques énormes pour échapper aux coups. Un Villeurbannais de 41 ans a été condamné mardi devant le tribunal correctionnel de Lyon à 30 mois de prison, dont la moitié ferme, pour avoir exercé des violences sur sa compagne samedi. Une agression telle que la victime n’a pas hésité à se mettre en danger pour tenter de lui échapper.

publicités

Ce 7 novembre au matin, une dispute éclate au sein du couple. L’homme est en manque, selon les dires de la victime, après une soirée vodka cocaïne, la veille. Très vite, les coups pleuvent sur la femme. Des coups de pied en plein visage. En panique, elle décide alors de se réfugier sur leur balcon situé au 16e étage d’un immeuble de Villeurbanne et enjambe la rambarde, au-dessus du vide, pour atteindre la terrasse des voisins, rapporte Le Progrès.

Le conjoint s’était abondamment drogué à la cocaïne

D’après la victime, son conjoint s’était abondamment drogué à la cocaïne la veille et était donc en manque ce matin-là. L’homme a été interpellé par la police alors qu’il sortait de l’immeuble. Il a tenté de s’enfuir en sautant un mur. Blessé dans la chute, il a dû être hospitalisé. Lors de son jugement ce mardi 10 novembre, le conjoint violent n’a reconnu que partiellement les faits.

publicités

La qualification requise initialement était la tentative de meurtre. Il a finalement été condamné à 30 mois de prison, dont 15 de sursis probatoire, et écroué.

Le prévenu reconnaît une dispute

Tétanisée à l’arrivée des secours, la victime présente également une large entaille sur le front après avoir été blessée à coups de sécateur par son compagnon. Le prévenu s’enfuit alors pour échapper à la police. Il n’hésite pas à sauter d’un mur et retombe six mètres plus bas. A l’hôpital, où il a été admis, il a également tenté de se faire la belle. En vain. A la barre mardi, le Villeurbannais a reconnu s’être disputé avec sa compagne mais a nié les blessures infligées avec le sécateur. Il a été placé en détention à l’issue de l’audience en comparution immédiate.

Franbuzz sur Facebook

Répondre