Pourtant vaccinés d’une double dose, des résidents d’Ehpad attrapent quand même le Covid-19

C’est une situation tout à fait normale, et qui plus est, qui permettra à l’avenir de juger et évaluer les effets positifs des vaccins contre le Covid-19. En effet, dans un EHPAD de la ville de Balma, près de Toulouse, plusieurs personnes résidentes ont contracté le virus après avoir reçu leur dose du vaccin. Cependant, aucune d’entre-elles n’a développé une forme grave de la maladie. Un symbole d’espoir dans la lutte contre la pandémie.

publicités

Doublement vaccinés, ils attrapent le Covid-19

Les contaminations ont lieu depuis le début du mois d’avril au sein d’un EHPAD en particulier : l’établissement Marie Lehmann de la ville de Balma. En l’espace de quelques semaines, membres du personnel et résidents ont contracté le Covid-19 alors qu’ils avaient reçu des injections des vaccins contre le coronavirus, selon les informations de France 3 Occitanie.

Cependant, aucune forme grave de la maladie n’a été développée au sein de l’établissement, permettant ainsi d’établir, probablement, les premiers effets positifs de la vaccination sur l’atténuation du virus du Covid-19. « L’efficacité est de 60 à 70% après la première dose et de 89% deux semaines après la seconde », explique le CNRS concernant les personnes de plus de 80 ans.

publicités

Plusieurs explications possibles

Plusieurs questions se posent sur la possibilité d’être contaminé par le Covid-19 malgré la vaccination. En effet, pour les personnes âgées, la période durant laquelle l’immunité se met en place est légèrement plus longue que pour les plus jeunes. Ainsi, cette dernière ne démarre que 15 jours après l’injection de la première dose, et sera définitive environ 21 jours après la réception de la seconde dose.

Aujourd’hui, si aucune certitude ne demeure quant à une solution concrète pour éradiquer le virus, la vaccination massive permettra, dans un premier temps, d’atténuer les développements graves de la maladie, afin d’éviter un nombre trop important d’hospitalisations.

publicités

Même contaminés, des vaccins efficaces

Dans un récent article, présent dans le tweet ci-dessous, évoquant des études menées en Israël et au Royaume-Uni, le CNRS constate que «le résultat majeur de l’étude est la démonstration d’une réduction drastique de la mortalité : elle est réduite de 72 % deux à trois semaines après la première dose, et, une semaine après la deuxième dose, aucun décès n’a été répertorié.»

Concernant plus spécifiquement les séniors et leur réponse immunitaire plus faible en raison de l’âge, le constat est également positif «sur 62 000 personnes de plus de 80 ans ayant reçu le Pfizer-BioNTech, l’efficacité est de 60 à 70 % après la première dose et de 89 % deux semaines après la seconde, soit des valeurs très similaires à celles obtenues sur des personnes plus jeunes.»

Autre élément non-négligeable : le taux d’hospitalisation et la mortalité sont aussi fortement réduits.

Avec Le tribunal du net et France 3 Occitanie

Franbuzz sur Facebook

Répondre