Renaud Muselier qualifie les « non-vaccinés » de « bombes virales »

Renaud Muselier, président de la région Sud Provence-Alpes-Côte d’Azur, était l’invité de France Info ce mardi16 novembre 2021. Il a affirmé que cette mesure serait une façon d’inciter la population à faire une troisième injection et ainsi éviter « la cinquième vague ».

publicités

« Il faut passer d’un pass sanitaire à un pass vaccinal ». Ce mardi matin, sur Franceinfo, Renaud Muselier a clairement affirmé ses convictions. Dans cette séquence repérée par La Provence, le président de la région Paca a indiqué :

« Il faut faire en sorte que ceux qui sont vaccinés d’une troisième dose aient accès à la vie. Il permettra pour ceux qui veulent vivre de vivre et de ne pas bloquer tout le monde », ajoute-t-il au micro de la chaîne d’information. Il qualifie les « non-vaccinés » de « bombes virales potentielles pour les autres » pour justifier sa volonté de pass vaccinal.

publicités

Ce dernier veut même passer «d’un pass sanitaire à un pass vaccinal», a-t-il déclaré ce mardi 16 novembre, sur France Info. Le président de la région Paca a même qualifié les «non-vaccinés» de «bombes virales potentielles pour les autres» pour justifier sa volonté de pass vaccinal.

Selon lui, cette mesure permettra d’inciter la population à se faire vacciner une nouvelle fois. Une troisième dose qu’il estime nécessaire de mettre en place « pour tout le monde, tout de suite ». Il complète :

publicités

« On ne va pas arrêter la totalité de notre vie économique et sociale parce que quelques-uns ne veulent pas se faire vacciner. […] Servons-nous de notre expérience et de notre savoir pour éviter ce qu’on a vécu l’an passé » et ainsi « d’une cinquième vague ».

Un pass vaccinal pas étudié par le gouvernement

Le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal, interviewé au même moment sur France Intera fait savoir que l’exécutif ne travaillait pas sur l’option d’instaurer un pass vaccinal.

Avec Agences

Franbuzz sur Facebook

Répondre