Twitter suspend définitivement le compte personnel de Donald Trump

Le président sortant des États-Unis qui a connu une suspension temporaire jeudi a protesté. Mais le réseau social a durci son dispositif. Le réseau social explique avoir pris cette décision à cause des risques « de nouvelles incitations à la violence ».

publicités

Twitter a suspendu, dans la nuit du vendredi 8 au samedi 9 janvier, « de façon permanente » le compte de Donald Trump, évoquant les risques « de nouvelles incitations à la violence » de la part du président américain sortant, deux jours après les émeutes de ses partisans qui ont envahi le Capitole pendant plusieurs heures.

Trump plus isolé que jamais

« Après examen approfondi des tweets récents de @realDonaldTrump et du contexte actuel – notamment comment ils sont interprétés (…) – nous avons suspendu le compte indéfiniment à cause du risque de nouvelles incitations à la violence » de la part du président américain sortant, a expliqué l’entreprise dans un communiqué.

publicités

Twitter avait bloqué le compte du président américain pour 12 heures, mercredi, après la mise en ligne d’une vidéo dans laquelle il ne dénonçait pas les violences et réaffirmait « On nous a volé l’élection ». L’entreprise avait expliqué qu’elle pourrait sévir de manière permanente en cas de nouvelle infraction à sa charte.

« Nos règles sur l’intérêt du public existent pour permettre aux gens d’entendre directement ce que les élus et leaders politiques ont à dire », a détaillé l’entreprise californienne. « Cependant nous avons bien fait comprendre depuis des années que ces comptes n’étaient pas entièrement au-dessus de nos règles, et qu’ils ne peuvent pas utiliser Twitter pour inciter à la violence, entre autres choses ».

publicités

Facebook, Snapchat et Twitch aussi

Jeudi, Facebook et d’autres services comme Snapchat ou Twitch ont aussi suspendu le profil du locataire de la Maison Blanche pour une durée indéterminée.

Mais Twitter compte plus que les autres pour Donald Trump – il y avait plus de 88 millions d’abonnés. Le réseau des gazouillis avait déjà escaladé les mesures de rétorsion mercredi, en supprimant plusieurs messages du chef d’Etat, au lieu de simplement les masquer avec des notes d’avertissement.

Seulement Twitter a rapidement supprimé ces messages considérant qu’ils vont à l’encontre des règles du réseau social. « Utiliser un autre compte pour éviter la suspension est contre nos règles”, a expliqué un porte-parole de la société, qui va aussi prendre des mesures “pour l’imiter l’utilisation” des comptes gouvernementaux comme @POTUS et @WhiteHouse.

Franbuzz sur Facebook

Répondre