Un adolescent de 16 ans en urgence absolue après avoir été poignardé près de son lycée, la commune « n’a jamais connu un acte d’une telle violence »

Ce vendredi 13 novembre, un lycéen de 16 ans a été poignardé à Avrillé (Maine-et-Loire). Il a été transporté en urgence absolue au CHU d’Angers et le ou les agresseurs sont en fuite. La commune est « dans un état de sidération », commente la maire, Caroline Houssin-Salvetat.

publicités

Près du lycée professionnel Paule-Emile-Victor à Avrillé en Maine-et-Loire, un drame s’est produit ce vendredi 13 novembre. Un jeune homme de 16 ans a été violemment poignardé vers 11h30 rue des Genêts.  Il a reçu plusieurs coups de couteau au niveau du dos et du thorax, selon ouest-france.

Un adolescent poignardé

Il s’est effondré à la suite des coups. L’adolescent a rapidement été pris en charge. Après une médicalisation sur place par le SAMU, il a été transporté au CHU d’Angers en urgence absolue. Les pompiers sont intervenus « à la suite d’une rixe avec un ado de quinze ans qui a reçu des coups de couteau. Il est en urgence absolue et a été hospitalisé au CHU d’Angers », ont-ils indiqué.

publicités

Plusieurs témoins ont assisté à l’agression. Le ou les agresseurs sont en fuite. Un important dispositif a alors été déployé pour boucler le quartier. La police technique et la police scientifique sont présentes sur les lieux de l’agression.

Le proviseur du lycée, un élu de la mairie et le directeur académique sont également sur place. Le Service régional de police judiciaire s’est saisi de l’enquête. On ne connaît pas encore les raisons de cette agression.

publicités

La victime a été transportée au CHU d’Angers et est en urgence absolue. Trois suspects sont en fuite et ils sont actuellement recherchés par les policiers de la sûreté départementale. Pour le moment, les motifs de cette agression ne sont pas connus. Selon les information de franceinfo, l’adolescent poignardé n’est pas connu des services de police.

La police judiciaire (PJ) d’Angers a été saisie de l’enquête

L’inspecteur d’académie est sur les lieux mais aussi Madame le maire Caroline Houssin-Salvetat et son premier adjoint Jean Halligon qui sont allés soutenir les élèves et les enseignants sous le choc.

Selon nos informations, une cellule d’écoute et de soutien psychologique a été mise en place à l’attention des enseignants et des élèves du lycée Paul-Emile-Victor dès ce vendredi et jusqu’en début de semaine prochaine. Des jeunes interrogés sur place assurent, pour leur part, que leur établissement est habituellement très calme.

Franbuzz sur Facebook

Répondre