Un adolescent de 17 ans touché dans le dos par une balle perdue d’un chasseur

Un jeune de 17 ans est actuellement en urgence absolue après avoir reçu une balle de 22 mm dans le dos à la suite d’un accident de tir survenu ce mercredi 12 octobre à Sainte-Gemme (Deux-Sèvres).

publicités

Vers 11h30 ce mercredi 12 octobre, un jeune homme de 17 ans a reçu une balle perdue de 22 mm dans le dos à La Butte, lieu-dit de Sainte-Gemme (Deux-Sèvres). La balle en plomb, provenant d’une carabine Long Rifle, a traversé le corps de la victime, rapporte France 3 Nouvelle-Aquitaine, diagnostiquée en urgence absolue par le médecin du SMUR dépêché sur le lieu de l’accident.

Pronostic vital non engagé 

Contrairement aux premières informations données, le tireur présumé ne serait pas un chasseur mais un ami de la victime avec qui il faisait du braconnage. Le suspect, âgé d’une vingtaine d’année, a été placé en garde à vue à la gendarmerie de Thouars.

publicités

D’abord véhiculée par ce dernier vers un hôpital avant l’arrivée des sapeurs-pompiers, la victime a ensuite été héliportée vers le CHU de Poitiers. « La victime était consciente et son pronostic vital n’est pas engagé », a précisé le procureur de la République de Niort, Julien Wattebled, à France Bleu Poitou. Une enquête est en cours pour déterminer les circonstances exactes de l’accident.

Le 22 Long Rifle, une carabine interdite à la chasse

publicités

Considérée comme une arme de catégorie C, la 22 Long Rifle (22LR) est une carabine utilisée dans le tir de loisir, le tir sur cible ou lors de la mise à mort de certains petits nuisibles. Elle n’est pas autorisée à la chasse.

S’agissant des personnes majeures désireuses d’utiliser cette arme, elles doivent obligatoirement être détentrices d’un permis de chasse ou d’une licence de tir valide. Elles doivent également avoir un casier judiciaire vierge et ne pas être inscrites au FNIADA (fichier national des interdits d’acquisition et de détention d’armes).

Concernant les mineurs, ils ne peuvent pas acheter ce type de carabine directement en armurerie mais peuvent s’en servir à condition de détenir à la fois l’autorisation d’un parent non inscrit au FNIADA et une licence de tir ou un permis de chasse.