Un bébé de 2 ans tue sa mère par balle en pleine réunion Zoom

Un drame inimaginable. Le 11 août dernier, en Floride, un enfant de 2 ans a tué sa mère en lui tirant une balle en pleine tête, alors qu’elle participait à une réunion Zoom avec ses collègues.

publicités

Nouveau drame causé par une arme à feu aux États-Unis. Un enfant de 2 ans a tué sa mère qui assistait à une réunion sur Zoom d’une balle dans la tête, menant à l’arrestation mardi en Floride du père, accusé de n’avoir pas mis son arme hors d’atteinte du bambin.

Veondre Avery, 22 ans, accusé d’homicide involontaire par négligence pour ne pas avoir rangé de manière sécurisée son arme à feu, a été placé en détention, ont annoncé la police et un procureur.

publicités

C’est avec son arme, qu’il avait rangée – chargée et sans le cran de sûreté – dans un sac à dos Pat’Patrouille, une série télévisée pour enfants, que leur enfant a tué Shamaya Lynn à leur domicile, le 11 août dernier, d’une seule balle et alors que la jeune femme de 21 ans était en pleine réunion sur Zoom.

« Une des filles s’est évanouie, elle saignait. Sa caméra est allumée, son bébé pleure au fond de la pièce », a décrit par téléphone l’une des collègues de Mme Lynn à l’opérateur des services de secours, selon un enregistrement de l’appel rendu public par la police et retranscrit par  le journal Orlando Sentinel.

publicités

Des centaines de drames chaque année

Les agents de police envoyés sur place avaient alors découvert Veondre Avery en train d’essayer de réanimer sa compagne dans leur appartement d’Altamonte Springs, une ville au nord d’Orlando, en Floride. Mais le décès avait été prononcé peu après par les ambulanciers. La date du procès n’a pas encore été déterminée, précise le communiqué du procureur Dan Faggard.

Ce type de drames est courant aux Etats-Unis. Fin septembre, un garçon de 2 ans lui aussi était mort au Texas après avoir trouvé une arme à feu chargée dans le sac à dos d’un proche.

« Chaque année, aux Etats-Unis, des centaines d’enfants accèdent à des armes chargées et non sécurisées » et tirent involontairement, selon un rapport récent d’Everytown For Gun Safety, une association militant pour un meilleur encadrement des armes à feu. Selon son décompte, ces « tirs non intentionnels » de mineurs ont causé 879 morts depuis 2015 et 114 depuis le 1er janvier.

Avec AFP

Franbuzz sur Facebook

Répondre