Un cheval « vaincu » se rendant à l’abattoir rencontre sa sauveuse juste à temps et obtient une seconde chance

Début septembre, mue par un pur acte de compassion et de gentillesse, une habitante de l’Oklahoma a sauvé un cheval destiné à l’abattage et lui a donné une nouvelle vie merveilleuse.

publicités

Angie Koontz-Pike aime manifestement les chevaux. Elle travaille comme directrice de High Hopes Thoroughbreds et aide également à sauver et à réhabiliter des chevaux qui autrement seraient abattus.

Dans un message sur Facebook le 6 septembre, elle a partagé cette histoire réconfortante, où elle a changé la vie d’un cheval très chanceux, Raven, pour toujours. Angie se rendait sur un terrain d’abattage pour prendre un cheval à transporter vers sa nouvelle maison, et a dû s’arrêter sur un autre terrain pour obtenir des informations sur deux autres chevaux.

publicités
Source: Angie Koontz-Pike

« Pendant que j’étais là, j’ai vu une jument qui se tenait toute seul dans un coin. Sa tête était baissée et je devais aller la voir pour vérifier qu’elle allait bien », a-t-elle expliqué.

Elle a parlé doucement à la jument, pour attirer son attention et voir si elle allait bien. Il était clair qu’elle n’allait pas bien. « Elle s’est retournée et a posé sa tête sur ma poitrine », a écrit Angie. « Elle avait besoin d’aide. Elle était abattue, elle ne comprenait pas pourquoi elle était là. »

publicités

Angie a vu que la jument était un peu plus âgée avec quelques bosses et cicatrices, mais elle a vu cela plus comme un signe d’âge plutôt qu’un problème. Ce n’était certainement pas une raison pour mettre à bas ce pauvre animal.

Source: Angie Koontz-Pike

« Je l’ai regardée dans les yeux et j’ai senti qu’elle parlait à mon âme en demandant de l’aide », a-t-elle dit. « Mes yeux se sont remplis de larmes, je lui ai dit que je ferais tout ce que je pouvais pour l’aider à sortir de là. »

La jument s’était manifestement liée et avait essayé de la suivre, mais Angie devait partir. Elle a cependant promis de faire de son mieux pour l’aider. Alors qu’elle s’éloignait, la jument a « henni » vers elle. Angie s’est retournée et lui a dit : « Je te le promets. »

Quand Angie a regardé en arrière, elle a vu que la jument était retournée dans son coin, tête baissée, l’air complètement abattu. Elle a donc passé quelques coups de fil et a décidé qu’elle ferait tout pour partir avec elle.

Elle a écrit : « Nous avons dû retourner au premier terrain pour qu’on s’occupe de tout. En revenant vers elle, j’ai crié : « Raven, je reviens tout de suite », sa tête s’est dressée au-dessus de la clôture. Après avoir réglé ses autres affaires, Angie a acheté un nouveau licou et est retournée dans la cour.

Source: Angie Koontz-Pike

« Je n’arrivais pas à y retourner assez vite à mon goût, mais finalement je l’ai vue, la tête baissée et dans son coin, elle a vu mon camion et ma remorqu,e et sa tête s’est levée », lit-on dans sa publication.

Alors qu’Angie s’approchait, Raven est venue à sa rencontre à mi-chemin et a tendu la tête pour lui signifier qu’elle pouvait être mise au licol. Elle a ensuite été chargée dans le véhicule d’Angie, et le sauvetage était fait.

Angie a terminé sa publication initiale avec les mots « Bienvenue dans ta nouvelle vie, Raven. Tu es aimée. »

Une mise à jour sur les progrès de Raven a été fournie dans le post d’Angie sur Facebook le 23 septembre. Il montre une jument épanouie après une séance de marche et de pâturage. Angie décrit Raven comme une « jument guérisseuse » et sent qu’elle communique avec elle.

Si Raven pouvait parler, elle remercierait certainement Angie pour la gentillesse dont elle a fait preuve en lui donnant une nouvelle vie si merveilleuse.

Source: Angie Koontz-Pike
Source: Angie Koontz-Pike
Source: fr.theepochtimes

Franbuzz sur Facebook

Répondre