Un écran géant tombe en plein concert sur des danseurs

Un écran géant s’est décroché lors d’un concert du groupe de pop Mirror à Hong Kong, jeudi 28 juillet. Deux danseurs ont été blessés, dont un grièvement. Le groupe a annulé tous les concerts qui devaient se tenir dans cette salle. Une enquête est ouverte.

publicités

Un accident rare et particulièrement choquant. Alors que le groupe de hip-hop Mirror se produisait sur la scène du Hong Kong Coliseum ce jeudi 28 juillet, un écran géant s’est subitement effondré sur deux de ses danseurs. L’un se trouve dans un état stable mais l’autre a été transporté en soins intensifs selon les informations de Variety. Trois autres personnes ont été légèrement blessées.

D’après le ministère de la Culture, l’un des câbles qui retenait l’appareil, situé à environ dix mètres de haut et pesant plus de 90 kilos, a cédé. La séquence a été filmée et plusieurs vidéos ont très vite fait le tour des réseaux sociaux. Attention, ces images peuvent choquer.

publicités

L’événement a définitivement été interrompu juste après l’accident. Une cellule psychologique a ensuite été ouverte pour les quelque 10 000 personnes présentes dans l’enceinte d’après CNN.

L’ensemble des spectacles annulés

La série de concerts du groupe Mirror au Coliseum (qui devait se terminer le 6 août) mais aussi l’ensemble des spectacles prévus ces prochains jours ont été annulés faute de sécurité suffisante sur demande du gouvernement. John Lee, le chef de l’exécutif, a demandé une enquête « approfondie » et une révision des normes de sécurité.

publicités

MakerVille, l’un des organisateurs du concert, s’est par la suite excusé sur Instagram auprès des victimes et des spectateurs. Annonçant par la même occasion que ces derniers seraient remboursés.

Ce n’est pas la première fois qu’un incident se produit au Coliseum depuis l’arrivée du boys band le 25 juillet. Les fans de Mirror avaient alerté, via une pétition, sur la sécurité plus que douteuse de la scène ce mardi après la chute d’un des artistes.

Avec Agences

Franbuzz sur Facebook

Répondre