Un gynécologue italien qui couche avec ses patientes pour les guérir a été pris en flagrant délit à la télévision

C’est une sombre histoire que l’émission d’investigation « Le lene » a révélé ce jeudi soir. Un médecin italien connu sous le surnom du « docteur à la flûte magique » a démissionné après avoir été surpris à moitié nu dans une chambre d’hôtel en train de proposer de guérir la maladie d’une patiente en ayant des relations sexuelles avec lui.

publicités

Il s’agit là d’une sordide histoire qui a secoué l’Italie ces derniers jours. En effet, le gynécologue Giovanni Miniello âgé de 60 ans a fait parler de lui à cause de ces pratiques douteuses. Compte tenu de sa profession, il consultait quotidiennement des femmes. Au fil des années, il avait ainsi eu l’idée de proposer à celles qui n’arrivaient pas à avoir d’enfant de coucher avec lui.

Credit: Newsflash

L’individu surnommé « docteur à la flûte magique » agissait d’une façon plutôt inhabituelle pour un professionnel. Dans un premier temps, il affirmait à ses patientes qu’elles avaient le papillomavirus humain (PVH), une maladie qui peut provoquer le cancer rapporte The Sun UK. C’est la raison pour laquelle elles ne peuvent pas tomber enceintes. Afin d’y remédier, le gynécologue propose à ces dernières d’avoir des relations avec lui.

publicités

« Le Lene », une émission d’investigation piège le gynécologue

Choquée par cette proposition indécente, Anna Maria a décidé de contacter le journal italien La Repubblica et le programme d’information d’investigation « Le Lene ».

La patiente qui a eu des soupçons sur ce procédé a déclaré qu’elle avait consulté Miniello au sujet de son incapacité à tomber enceinte, et il a dit à la femme qu’elle présentait des signes de Papillomavirus, malgré un frottis négatif.

publicités
Credit: Newsflash

« J’ai sauvé de nombreuses femmes du cancer. Toutes celles avec qui j’ai eu des contacts étaient négatives par la suite », lui aurait-il dit.

Mais Anna Maria a décidé de contacter le journal italien La Repubblica, alléguant que Miniello avait touché ses se*ins de manière inappropriée et lui avait dit qu’il aimait les femmes avec de petits se*ins. La femme a ensuite contacté le programme d’information d’investigation « Le lene », qui a engagé une actrice pour incarner une patiente et coincer le docteur en flagrant délit.

Credit: Newsflash

« Je fais cela pour mes études »

Sur ces images, on peut voir l’actrice qui accepte de le rencontrer dans un hôtel, où il l’a de nouveau assurée en se déshabillant qu’elle serait ensuite débarrassée du virus. Alors que la jeune patiente envisage de mettre une protection pour le rapport, le médecin lui dit que cela ne sert à rien car elle ne bénéficierait pas des anticorps s’il portait un préservatif.

Mais avant de commencer, un journaliste a pénétré dans la pièce et a surpris le médecin à moitié nu, qui aurait déclaré: « Je fais ça pour mes études – et pour les autres personnes que j’ai sauvées. »

Selon les premiers éléments de l’enquête, 15 autres patientes se seraient déjà manifestées pour témoigner face au docteur.

Franbuzz sur Facebook

Répondre