Un retraité non-vacciné porte une plainte « symbolique » contre Emmanuel Macron en Corrèze

Un retraité de Corrèze porte plainte contre Emmanuel Macron, après les propos de celui-ci mettant en cause la citoyenneté des non-vaccinés, qu’il juge « discriminatoires ». Une plainte « symbolique », le président de la République étant couvert par son immunité.

publicités

Un Corrézien de 63 ans a déposé une plainte contre le président de la République pour ses propos qu’il juge « discriminatoires » envers les personnes non-vaccinées contre le Covid-19, a-t-il annoncé à une correspondante de l’AFP, qui a pu consulter la plainte, confirmant une information du journal La Montagne.

« Discriminatoires et insultants »

Dans un entretien au Parisien mardi, le président de la République avait déclaré : « les non-vaccinés, j’ai très envie de les emmerder. Et donc on va continuer de le faire, jusqu’au bout. C’est ça, la stratégie ».

publicités

Des propos jugés « discriminatoires et insultants » par Didier Lalande, un retraité de 63 ans habitant de Rosiers-d’Égletons en Corrèze, qui a déposé une plainte mercredi pour ce qu’il nomme « diffamation et menaces publiques par personne ayant autorité », a-t-il expliqué, document en mains, à une correspondante de l’AFP.

« Insupportable de remettre en cause la citoyenneté des non-vaccinés »

L’homme, non-vacciné contre le Covid-19, qui se dit « choqué et blessé » par cet entretien, revendique une démarche « symbolique », qui n’a pas de chance d’aboutir, le président de la République étant couvert par son immunité présidentielle.

publicités

« On m’impose des contraintes que je respecte », mais « je trouve cela insupportable de remettre en cause la citoyenneté des non-vaccinés » a-t-il ajouté.

Les propos polémiques du président avaient déclenché une tempête politique, en plein examen déjà très tendu à l’Assemblée nationale du projet de loi transformant le passe sanitaire en passe vaccinal, adopté dans la douleur jeudi.

Avec AFP

Franbuzz sur Facebook

Répondre