Une adolescente de 14 ans retrouvée morte noyée à Argenteuil, deux lycéens interpellés

Selon la mère de la victime, les deux suspects harcelaient sa fille. Les deux lycéens interpellés sont soupçonnés de l’avoir frappée et poussée dans la Seine. Le corps de la jeune fille a été retrouvé ce lundi soir aux alentours de 21 heures.

publicités

Ce lundi soir, une adolescente de 14 ans a été retrouvée morte noyée après avoir été battue et jetée dans la Seine à Argenteuil (Val-d’Oise) par deux lycéens, âgés de 15 ans, qui ont été interpellés, a-t-on appris mardi de sources policières et judiciaires.

Selon les premiers éléments de l’enquête, un jeune garçon et sa petite amie ont « battu et jeté » la victime dans la Seine, indique le parquet de Pontoise. Les suspects ont finalement été interpellés par les policiers dans la nuit alors qu’ils s’étaient réfugiés chez un ami. Âgés de 15 ans, les deux individus ont été placés en garde à vue.

publicités

La mère du garçon a appelé la police

Lundi soir, aux alentours de 19h30, une mère de famille est venue signaler au commissariat d’Argenteuil que son fils âgé de 15 ans, est rentré à leur domicile accompagné de sa petite amie, âgée également de 15 ans, entre 16 et 17h et lui a annoncé qu’ils venaient de frapper une jeune fille et que celle-ci est tombée dans la Seine, sur le quai de Saint-Denis, sous le viaduc de Gennevilliers, détaille le parquet de Pontoise.

De son côté, la mère de la victime avait signalé la disparition de sa fille, vers 20h ce lundi soir. Des opérations de recherche ont rapidement retrouvé le corps sans vie de l’adolescente vers 21h, dans le fleuve. La mère estime que les deux adolescents harcelaient sa fille. La victime et les deux lycéens interpellés sont scolarisés dans le même établissement dans le Val-d’Oise.

publicités

Les suspects n’ont pas d’antécédents pénaux connus. Les investigations sont en cours pour déterminer les motifs et les circonstances des faits. L’examen de corps par un médecin légiste sur place a permis de constater la présence de traces de coups à la tête et au visage. Une autopsie pour permettre de déterminer les causes précises du décès doit avoir lieu.

avec AFP

Franbuzz sur Facebook

Répondre