Une adolescente de 17 ans meurt dans un accident de luge en Alsace, sa sœur grièvement blessée

Une adolescente de 17 ans est décédée dans un accident de luge, dimanche après-midi, à la station de ski du Schlumpf, à Dolleren dans le Haut-Rhin). Sa soeur de 23 ans est grièvement blessée.

publicités

Une jeune fille de 17 ans est morte dimanche lors d’une descente en luge à la station de ski du Schlumpf, située sur la commune de Dolloren dans le Haut-Rhin. La jeune femme était originaire de Menoncourt, dans le Territoire de Belfort.

Deux sœurs, âgées de 18 et 23 ans, étaient elles aussi venues faire de la luge à cet endroit. Sébastien Reymann, le maire de Dolloren raconte le drame à France 3 Grand-Est : « Avec leur luge, elles ont emprunté une piste rouge de ski. Elles n’ont pas réussi à s’arrêter et ont terminé leur course dans un chalet situé sur l’aire de départ. »

publicités

« C’est une famille très connue dans la commune », indique le maire Michael Jager, très choqué à l’annonce de la nouvelle.

Mais le destin a voulu que la plus jeune des sœurs décède sur le coup. Un sapeur-pompier, qui a procédé à un massage cardiaque n’a pas réussi à la réanimer. Quant à sa sœur aînée, elle a été héliportée jusqu’à l’hôpital de Mulhouse dans un état grave.

publicités

« On interdit l’exploitation des stations où le sport est encadré et sécurisé. Mais on laisse les gens faire de la luge ou de la randonnée sans aucun contrôle », déplore le maire, qui « oscille entre colère et tristesse », rapporte encore France 3 Grand-Est.

En effet, en raison de la fermeture des stations de skis imposée par le gouvernement, il n’y a plus de pisteurs pour sécuriser les pistes et de ce fait, « les gens vont même là où c’est interdit : la piste qu’ont empruntée les jeunes filles est une piste rouge, normalement interdite à la luge », explique-t-il.

Malgré l’intervention d’un pompier

Selon les DNA, les circonstances du drame sont encore indéterminées et une enquête de gendarmerie est en cours. L’autre passagère de la luge, âgée de 23 ans, a été héliportée à l’hôpital de Mulhouse. Elle souffre de blessures au dos et à la tête.

Un sapeur-pompier qui passait par là lui a prodigué les premiers soins, procédant aux massages, avant l’intervention de ses collègues spécialistes montagne et des gendarmes. La jeune fille n’a pu être ranimée.

Franbuzz sur Facebook

Répondre