Une femme de 28 ans retrouvée pendue avec son fils de 4 ans mort à côté d’elle dans les Yvelines

Les corps de la mère de 28 ans et de son petit garçon de 4 ans ont été découverts, jeudi 14 janvier. à leur domicile, à Ponthévrard. Il serait mort au moins 24 heures plus tôt. Les circonstances de ces deux décès ne sont pas encore connues.

publicités

Ce 14 janvier, une femme a été retrouvée pendue à son domicile dans les Yvelines. Son fils de quatre ans se trouvait mort à côté d’elle. Le corps de la femme était pendu, celui du petit avait une plaie à la gorge. Les circonstances du drame sont pour l’heure inconnues.

C’est la famille qui avait alerté les pompiers, inquiète de ne plus avoir de nouvelles. Une autopsie va être effectuée pour déterminer les circonstances du décès de ces personnes. L’enquête a été confiée à la gendarmerie des Yvelines, rapporte le Parisien.

publicités

Ils vivaient avec sa mère et son frère

« Ça fait froid dans le dos », a confié au journal francilien une voisine après le drame. Les deux victimes vivaient vraisemblablement avec la mère de la femme, ainsi que son frère. Une enquête a été ouverte. Elle a été confiée aux gendarmes des Yvelines. Les circonstances de ces décès ne sont pas encore connues, ajoute le quotidien.

Un suicide probable

Le média précise que la piste du suicide est privilégiée. Une source, citée par 78actu, a souligné que la mère de famille souffrait, semble-t-il, de dépression. Elle a également fait savoir qu’une plaie avait été remarquée sur la gorge du petit. Mais il n’est pas précisé si la mère a causé sa mort.

publicités

D’après certains éléments, les décès remonteraient à plusieurs jours.

Des voisins témoignent

Je faisais la sieste et en me réveillant j’ai vu le camion de pompiers devant chez moi. Au début, j’ai cru à un cambriolage mais maintenant que je sais ça… Ça fait froid dans le dos. Quand on se voyait, on se disait bonjour mais je ne la connaissais pas plus que ça. On avait prévu de se voir après le couvre-feu.” , a confié une voisine de la mère de famille au Parisien.

On se saluait quand on se croisait en voiture, mais c’est tout.” , témoigne un autre voisin, décrivant la famille comme discrète et polie. Une enquête est actuellement en cours.

Franbuzz sur Facebook

Répondre