Une femme de 35 ans frappée et violée en pleine rue en Dordogne

La femme de 35 ans rentrait à pied du travail dans la nuit de vendredi à samedi à Boulazac, près de Périgueux (Dordogne), lorsqu’elle a été agressée en pleine rue. Elle a également reçu des coups au visage. L’auteur présumé des faits n’aurait pas encore été retrouvé.

publicités

Les faits se sont produits dans la nuit du vendredi 10 au samedi 11 septembre dernier à Boulazac, en Dordogne. Une femme de 35 ans, officiant dans un hôtel du centre de Périgueux, rentrait du travail et prenait la direction de son domicile à pied. Le site d’Actu17 rapporte q’un homme l’a plaquée au sol avant de la frapper puis de la violer.

Une scène d’une extrême violence

Il était plus précisément vers 00h45 et l’employée sentait une présence derrière elle. C’est alors qu’un individu a surgi, l’a saisie par les épaules et l’a projetée au sol. La victime a alors reçu plusieurs coups de poing au niveau du visage, avant que son agresseur ne la viole. L’homme a ensuite pris la fuite.

publicités

La victime alerte son compagnon

Sensiblement choquée, la trentenaire est parvenue à regagner son domicile, où elle a prévenu son compagnon de ce qu’elle venait de subir. C’est lui qui l’a conduite à l’hôpital afin qu’elle y reçoive les soins appropriés.

On suppose que c’est dans le même temps que les forces de l’ordre ont été alertées, et une enquête d’avoir depuis été ouverte et confiée aux policiers du commissariat de Périgueux. Lundi enfin d’après-midi, l’auteur présumé des faits demeurait visiblement introuvable.

publicités

Contacté, par France bleu, le Parquet de Périgueux n’a pas souhaité faire de commentaire.

Le mois dernier à Nice, dans les Alpes-Maritimes, une femme de 30 ans avait été violée alors qu’elle ouvrait la porte de son immeuble. Le suspect, repéré via la vidéosurveillance, avait ensuite été interpellé et placé en garde à vue, et d’avoir affirmé que la victime était consentante.

Franbuzz sur Facebook

Répondre