Une femme pensait avoir adopté un chaton… des mois plus tard, elle découvre qu’il s’agit d’un puma

Florencia Lobo, une dame originaire d’Argentine, pensait avoir trouvé deux jolis chatons dans la rue. Quelle ne fut pas sa surprise, après une visite chez le vétérinaire, d’apprendre qu’il s’agissait d’un tout autre animal.

publicités

La jeune argentine de la région de Tucumán, au nord-ouest du pays, a recueilli en septembre 2019 deux petits félins, pensant qu’il s’agissait de chatons. Si le premier d’entre eux est mort, elle a en revanche gardé le second. Après quelques mois, l’animal s’est avéré être, en réalité, un bébé puma.

Le félin est un jaguarundi, un petit puma

De ces deux chatons, un mâle et une femelle, il n’en est resté plus qu’un. Le mâle a réussi à survivre et, grâce aux soins nécessaires, s’est rétabli. Environ deux mois après le sauvetage, Florencia a commencé à remarquer quelque chose d’étrange chez son animal.

publicités

Il grandissait de plus en plus chaque jour et son apparence ne ressemblait plus tellement à celle d’un chat. Pris de doute, la jeune femme a ramené le chat à la clinique vétérinaire, où on lui a dit que ce n’était pas un chat comme tous les autres.

Incapable pour le vétérinaire d’identifier l’animal

Au fil des semaines, le bébé félin grandit. Un jour, il se blesse à une patte. Florencia décide alors de le faire ausculter auprès d’un vétérinaire. Mais ce dernier est incapable d’identifier l’animal : « Il soupçonnait que ce n’était pas un chat normal, précise Florencia au journal local. Je cherchais un autre vétérinaire, mais tout le monde voulait me faire payer entre 6 000 et 18 000 pesos (la monnaie locale) pour cette opération. »

publicités

C’est alors que le vétérinaire décide de contacter un spécialiste d’une réserve naturelle voisine qui, à l’aide de photos, confirme à Florencia que Tito est en fait un puma yaguarundí. Après quelques jours de réflexion, l’adolescente se résout à contacter la Fundación Argentina de Rescate Animal (FARA), une fondation de protection des animaux argentine.

Après les différents soins, Tito est rentré chez lui. Quelques jours plus tard, la Fundacion Argentina de Rescate Animal (FARA) a récupéré l’animal. Maintenant, il habite dans son milieu naturel.

Franbuzz sur Facebook

Répondre