Une gardienne de prison incarcérée pour avoir fait l’amour avec un détenu devant 11 autres prisonniers

Une agente des services correctionnels américains a écopé d’une peine de prison après avoir eu une relation sexuelle avec un détenu, devant une douzaine d’autres individus incarcérés, à la prison du comté de Fresno où elle travaillait.

publicités

Tina Gonzalez, 26 ans, aurait notamment facilité les rapprochements sexuels avec le prisonnier en découpant son uniforme de manière stratégique, a-t-il été dévoilé lors des représentations sur la peine, mardi.

Son ancien patron, l’assistant du shérif Steve McComas, a expliqué devant la cour avoir été témoin de plusieurs choses «assez dégueulasses» pendant sa carrière qui s’échelonne sur 26 ans, mais rien d’aussi choquant que l’histoire de Tina Gonzalez.  «C’est vraiment quelque chose que seul un esprit complètement dépravé peut faire», a déclaré Steve McComas.

publicités

En plus d’avoir eu des relations sexuelles avec le détenu, l’ex-représentante de la justice aurait même fourni une arme, un rasoir, mettant ainsi la vie de ses collègues en danger, rapporte le journal Fresno Bee.

Elle aurait, de plus, eu des relations sexuelles avec un détenu sous le regard de 11 autres prisonniers. Tina Gonzalez qui a œuvré en tant qu’agente correctionnelle entre 2016 et 2019 a été arrêtée le 1er mai dernier après une enquête d’un an.

publicités

La femme a aussi été accusée d’un chef de possession de drogue ou de boisson alcoolisée dans un établissement pénitentiaire et d’un chef de possession d’appareil cellulaire dans l’intention de livrer à un détenu.

Pas de remords

Selon le shérif-adjoint, elle n’a montré aucun remords, serait en communication régulière avec le détenu, et se serait même vantée de ses crimes.  Si elle risquait jusqu’à 15 mois de détention, elle s’en tire à bon compte.

Son avocat a plaidé qu’elle assumait la responsabilité de ses gestes, et qu’à l’époque des faits, elle se trouvait dans une position vulnérable et venait de mettre fin à son mariage.  «Elle n’a jamais eu l’intention de nuire ou de mettre en danger les employés de la prison ou quiconque dans la prison», a déclaré-t-il déclaré.

Le juge Michael Idiart a noté son absence d’antécédents criminels en la condamnant à sept mois de prison, suivis de deux ans de probation.

«Je pense que ce que vous avez fait était terrible, stupide et vous avez ruiné votre carrière», a-t-il déclaré. Je crois aussi que les gens peuvent se racheter et vous avez le reste de votre vie pour le faire. Bonne chance», a conclut le magistrat.

Sources : Fresno County Sheriff’s Office

Franbuzz sur Facebook

Répondre