Une gendarme de Hyères se tue accidentellement avec son arme de service

Touchée au thorax par une balle 9 mm, la militaire de 35 ans a succombé à ses blessures à l’hôpital.

publicités

Une gendarme de 35 ans s’est tuée avec son arme de service, jeudi 23 septembre à Hyères, dans le Var. Le coup de feu serait parti alors qu’elle posait son arme dans une chambre forte. Après une hospitalisation et une opération en urgence à Toulon, elle est décédée des suites de sa blessure mardi 28 septembre.

Une gendarme âgée de 35 ans a perdu la vie durant l’exercice de ses fonctions le jeudi 23 septembre, à Hyères (Var), rapporte France Bleu Var. Une enquête judiciaire a été ouverte et confiée à la Section de recherches de Marseille. La thèse accidentelle est largement privilégiée d’après nos confrères.

publicités

Selon les premiers éléments rapportés par la radio locale, la maréchale des logis-cheffe de 35 ans rentrait de mission accompagnée d’une collègue, le jour du drame. Les deux gendarmes, au moment de prendre leur pause, sont partis se changer et poser leur arme dans la chambre forte. Le tir serait survenu alors que la militaire se trouvait seule dans de la pièce.

Touchée par une balle dans le thorax

Le coup de feu serait parti que la trentenaire était en train de poser l’arme dans le râtelier, raconte la radio. La militaire a été touchée par une balle de 9 mm dans le thorax. Grièvement blessée, la secrétaire du commandant de compagnie a été transportée à l’hôpital militaire Sainte-Anne de à Toulon pour être opérée.

publicités

La militaire a succombé à ses blessures, mardi 28 septembre. Une cérémonie a eu lieu à Hyères, trois jours plus tard, pour honorer la mémoire de la gendarme de 35 ans, mère d’un bébé de 10 mois, relate France Bleu Var. Ses obsèques ont eu lieu samedi 2 octobre, dans le Gard.

Franbuzz sur Facebook

Répondre