Une jeune chienne épuisée sauvée par les secours en pleine montagne des Pyrénées-Orientales

Beethoven, une jeune chienne Saint-Bernard de trois ans, épuisée par une longue randonnée en montagne dans la neige molle, a dû être sauvée par des secouristes, lundi dans les Pyrénées-Orientales. 

publicités

Lundi, en fin d’après-midi, la compagnie de secours en montagne des Pyrénées-Orientales a été appelée pour une urgence. Beethoven, une belle chienne Saint-Bernard de 3 ans avait besoin d’aide très vite. Ni une, ni deux, les professionnels se sont élancés à son secours.

La chienne, un Saint-Bernard de 3 ans, est habituée des balades en montagne mais ce jour-là, les températures douces avaient ramolli la neige. « Il y avait environ 30 cm de neige tendre, ce qui a épuisé la chienne », a expliqué l’un des quatre secouristes qui est intervenu à France 3 Occitanie.

publicités

« 30 cm de neige tendre »

« Il y avait 30 cm de neige tendre » ce jour-là a expliqué l’un des secouristes de la compagnie de secours en montagne des Pyrénées-Orientales Laurent Gatounes à France 3. A force de s’enfoncer dans la neige, la chienne, pesant une cinquantaine de kilos, s’est déshydratée et est tombée en hypoglycémie.

Morte de fatigue, elle s’est couchée dans la neige et n’arrivait plus à faire un pas. Ses maîtres ont alors prévenu les secours voyant la tombée de la nuit approcher. Il leur a fallu plusieurs heures pour installer la chienne sur un brancard, pas prévu pour un animal, et la redescendre à la station.

publicités

Le chien placé sur un brancard

Voyant qu’elle ne parviendrait pas à rentrer jusque chez eux avant la tombée de la nuit, ses maîtres ont alors averti les secours. Quatre secouristes sont arrivés sur place vers 18 h 30.

Ils ont placé la chienne sur un traîneau. « Nous avons eu beaucoup de difficultés à maintenir le chien, explique le sauveteur. Ce sont des brancards étroits. […] Le chien était tellement stressé qu’il se dégageait systématiquement. » Les secouristes, les maîtres et la chienne ont regagné la station vers 22 h 30.

Nala a pu rejoindre sa famille. Depuis elle se repose et profite de la vie. Comme l’ont indiqué en commentaire les secouristes, « La fougue de la jeunesse, le même souci que les humains … ceci nous rappelle que nul n’est infaillible y compris les plus robustes. » L’animal, réalimenté et réchauffé, est désormais hors de danger.

Bravo aux secouristes qui l’ont aidée et bon repos à cette adorable Nala !

Franbuzz sur Facebook

Répondre