Une naissance exceptionnelle d’un bébé rhino blanc au zoo de la Boissière-du-doré

L’heureux événement est arrivé le 19 décembre 2020 dans le zoo de la Boissière-du-Doré : un bébé rhinocéros blanc est né en décembre dernier, pèse déjà une centaine de kilos. C’est le 5e depuis 2011.

publicités

Le zoo de la Boissière-du-Doré compte un nouvel animal parmi les 700 que recense l’établissement touristique. En effet, la direction a annoncé lundi 8 février la naissance d’un bébé rhinocéros blanc.

Cet heureux événement est intervenu le 19 décembre dernier mais pour éviter une mauvaise surprise, les équipes ont attendu avant de confirmer la nouvelle. Aujourd’hui, l’animal se porte bien. Il est passé de 40 kg à la naissance à déjà 90 kg.

publicités

Seulement une douzaine de naissance par an pour toute l’Europe

« C’est un beau petit boudin sur pattes, elle est marrante. Swanie, sa mère, a beaucoup de lait. Elle nous laisse l’approcher sans problème. Donc tout va bien », raconte Sébastien Laurent, directeur du zoo.

Il faut dire que la mise au monde d’un petit rhino blanc n’est pas si courante. « Seulement une douzaine de bébés rhinos naissent chaque année en Europe. Nous, on en a eu cinq en sept ans. C’est extraordinaire. C’est le signe que nos animaux se portent bien et évoluent dans d’excellentes conditions. On est hyper fiers. »

publicités

Une petite de 90 kg

Cette magnifique petite femelle rhinocéros est née le 19 décembre 2020. « Tout s’est passé très vite. Sa mère, Swany, a tourné dans l’abri et la petite est arrivée une ou deux minutes après la rupture de la poche des eaux ».De 40 kg à la naissance, le bébé atteint déjà 90 kg.

Elle tétera sa mère pendant environ un an et demi et vivra dans la plaine africaine du zoo pendant trois ans, puis sera confié à un autre parc animalier dans le cadre du « programme européen d’élevage des espèces menacées ». Quatre des cinq espèces de rhinocéros dans le monde sont en danger d’extinction en raison du braconnage de leur corne.

« On ne tiendra pas comme ça jusqu’à l’été »

Le zoo de la Boissière-du-Doré, qui avait également enregistré les naissances exceptionnelles d’un bébé paresseux et d’un petit margay fin 2020, espérait rouvrir ses portes le week-end dernier mais il est contraint, comme tous les sites touristiques, à la fermeture en raison du contexte sanitaire.

« C’est terrible, s’alarme Sébastien Laurent. On n’a aucune visibilité. On a déjà démontré l’an passé que notre protocole sanitaire était efficace. Pourquoi ne peut-on pas reprendre cette fois-ci ? On ne comprend pas. J’espère que le gouvernement retrouvera la raison car on ne tiendra pas comme ça jusqu’à l’été. »

Le 5e de l’espèce

Cette petite femelle est la 5e naissance de l’espèce au sein du zoo. Sa maman est Swanie, l’une des deux rhinocéros arrivés sur place en 2012. Un après le mâle venu du Danemark.

Le premier petit, prénommé Mapenzi, était né le 24 janvier 2014. Une première en France à l’époque. Depuis, celui qui a sept ans a rejoint le zoo de Lille en 2016. Sa petite sœur Wazi est né en 2016 et est aussi parti deux ans après. Deux autres petits mâles que les visiteurs ont choisi de nommer Wakati et Yamba, sont nés en 2018 et restent encore au zoo.

Chassés pour leurs cornes, le nombre de rhinocéros a drastiquement baissé ces dernières décennies dans le monde (moins de 30 000 dans le monde). Le zoo de la Boissière soutient donc financièrement l’association « Save the Rhino », impliquée dans 18 programmes de conservation. Depuis 2013, un week-end est consacré à l’espèce chaque fin septembre.  Chaque année, en Europe, 260 spécimens de rhinocéros blancs donnent naissance à une douzaine de bébés pour repeupler l’espèce.

Franbuzz sur Facebook

Répondre