Une rave-party clandestine stoppée par les gendarmes en Bretagne

Une rave-party réunissant des centaines de personnes s’est déroulée dans Le Haut-Corlay (Côtes-d’Armor). Elle a été interrompue par les gendarmes dans la nuit de vendredi à samedi.

publicités

La rave-party qui réunissait des centaines de personnes sur la commune du Haut-Corlay dans les Côtes d’Armor a été interrompue par les gendarmes dans la nuit de vendredi à samedi. Selon la préfecture, l’évacuation des lieux s’est effectuée dans le calme.

Une fête clandestine interrompue par les gendarmes

Ce sont près de 300 teufeurs qui sont arrivés vers 23 heures vendredi 30 avril dans la commune du Haut-Corlay et y ont installé leurs camionnettes et leur sound-system au beau milieu d’un champ d’éoliennes. On aurait bien aimé voir ça !

publicités

La gendarmerie est intervenue à 1 heure du matin le samedi 1er mai afin de prendre tout leur matériel, d’après les informations de la préfecture des Côtes-d’Armor. Et là, ce fut le drame. Les gendarmes ont par la suite été la cible de tirs de projectiles. Plus de 300 infractions ont été relevées, mais aucune interpellation n’a été signalée. Les forces de l’ordre ont simplement procédé à des contrôles d’attestation. Pas de véritable affrontement donc.

Un agriculteur les fait fuir de son champ

Un cortège d’une cinquantaine de voitures et fourgons s’était d’abord retrouvé à Langueux, près de Saint-Brieuc vers 19  heures. Les jeunes conducteurs se sont ensuite dirigés vers Cohiniac, au nord de  Quintin. Plusieurs dizaines de voitures, fourgons et camping-cars étaient présents. Des groupes se sont séparés pour tenter de brouiller les pistes.

publicités

Vers 21 heures, A Cohiniac, un agriculteur craignant de les voir s’installer dans le secteur, a commencé à épandre du lisier dans son champ, il a été aidé par un collègue qui a déversé des tonnes de terre, ce qui a empêché l’accès aux teufeurs.

Des teufeurs venus de loin

Vers 23 heures, les fourgons et autres campings-cars, se sont donc posé dans le secteur du Haut Corlay, près des éoliennes. Les teufeurs sont venus de loin, comme en témoignent les plaques d’immatriculation des véhicules venus du Gers et des Pyrénées-Atlantiques. Cette rave-party a lieu alors même que les préfets des quatre départements bretons avaient pris des arrêtés interdisant tout rassemblement festif à caractère musical ce week-end.

Le souvenir de Lieuron

La préfecture rappelle que les rassemblements festifs à caractère musical sont interdits dans les Côtes-d’Armor jusqu’à lundi. « Police et gendarmerie (sont) mobilisées tout le week-end pour assurer le maintien de l’ordre public et le respect de ces dispositions », indique la préfecture sur Twitter.

Le soir du Nouvel an, une rave-party géante avait défrayé la chronique avec environ 2.500 participants à Lieuron​ (Ille-et-Vilaine).

Avec AFP

Franbuzz sur Facebook

Répondre