Vaccination : Suite à un cas de thrombose, Pfizer est mis en demeure

Alors que la vaccination contre le Covid-19 est rendue obligatoire pour les soignants et le pass sanitaire est étendu, Pfizer est dans la tourmente. Une femme met le laboratoire en demeure après avoir eu une thrombose au cerveau.

publicités

Le vaccin contre le Covid-19 à l’origine d’une thrombose au cerveau ?

Le 20 mai dernier, Thouraia âgée de 43 ans reçoit une dose du vaccin Pfizer. Ayant été contaminée par le Covid-19 en décembre, la mère de famille n’a alors besoin que d’une seule dose. Mais cette unique dose a des conséquences dramatiques. Le lendemain, elle se sent « mal, comme si j’avais de la fièvre et de ne plus avoir de force » et sa situation empire les deux jours suivants, indique La Provence.

Le Samu lui prescrit du Doliprane, mais le mal de crâne est tellement violent qu’il met la mère de famille au sol. Hospitalisée, elle convulse et subit une IRM. Thouraia est atteinte d’une thrombose au cerveau, diagnostic qu’elle ne comprend pas : « J’ai 43 ans, je n’ai pas d’antécédent, je ne bois pas, je ne fume pas. Personne dans ma famille n’a fait de crise d’épilepsie ».

publicités

Covid-19 : Pfizer mis en demeure

Pour la mère de famille, il n’y a pas de doute : « Je pense que l’injection du vaccin Pfizer a quelque chose à voir avec mon état ». Pourtant, seuls quelques très rares cas de thrombose après la vaccination contre le Covid-19 ont été rapportés.

Même si elle met en demeure Pfizer pour organiser une expertise médicale, Thouraia précise qu’elle n’est pas antivax, mais souhaite simplement que les autorités prennent en compte son cas. Pour son avocat, le laboratoire n’a jamais alerté sur le risque de thrombose. Si Pfizer ne donne pas suite, la mère de famille compte porter plainte pour mise en danger de la vie d’autrui.

publicités
Source: La ProvenceLe Tribunal du net

Franbuzz sur Facebook

Répondre