Val-d’Oise : Un élève policier sauve deux victimes d’un accident sur l’autoroute

En tant que futur policier, un élève gardien de la paix a été témoin d’un accident de la circulation sur l’autoroute A15 dans le Val-d’Oise à hauteur de Pierrelaye. Avec son ami, il n’a pas hésité à intervenir rapidement, avant l’arrivée des secours, pour mettre en sécurité les victimes.

publicités

Les bons réflexes sont souvent primordiaux dans les situations délicates, l’étudiant de l’école de Oissel (Seine-Maritime)  n’a pas hésité et a agi avec sang-froid, rapporte Actu 17. Le véhicule qui roulait devant le sien a tout à coup percuté la rambarde centrale, avant de finir sa course en plein milieu de l’autoroute. Il faisait nuit et la chaussée était trempe, deux facteurs aggravant la situation, rapporte Actu 17.

Le futur policier de 27 ans a arrêté sa voiture sur la bande d’urgence qui est large et protégée, pour venir en aide au conducteur. L’automobiliste était sous le choc mais ne semblait pas blessé. Il l’a rapidement extirpé de son véhicule avec l’aide de son ami, pour le ramener jusque derrière le muret, après la bande d’arrêt d’urgence. Le but étant d’éviter un sur-accident aux conséquences désastreuses.

publicités

Une fois garé sur la bande d’arrêt d’urgence, le policier en formation est allé extirper l’automobiliste du véhicule accidenté, avec l’aide de son ami. L’homme ne semblait pas blessé, mais il était choqué. Il a été placé en sécurité derrière le muret.

Le futur policier a aussitôt prévenu les secours pendant que son compagnon essayait de faire ralentir la circulation en effectuant des signaux avec une lampe de poche. Toutefois, cela n’a pas suffi à empêcher un deuxième accident : une autre voiture a percuté celle déjà immobilisée au milieu de l’autoroute.

publicités

Cette fois-ci, la conductrice était une femme d’une trentaine d’années, qu’ils ont sortie du deuxième véhicule accidenté. Elle non plus ne présentait pas de blessures et se trouvait sous le choc. C’est à ce moment-là qu’une équipe de la CRS autoroutière et les sapeurs-pompiers sont arrivés sur les lieux pour les sécuriser et vérifier l’état de santé des victimes.

L’élève policier et son ami sont restés jusqu’à la fin de l’intervention, puis ils ont raccompagné la jeune femme chez elle.

Grâce à l’action rapide et appropriée des deux amis, les dégâts ont été seulement matériels et aucun drame humain n’a été déploré.

La rescapée a par la suite écrit une lettre à ses sauveurs, dans laquelle elle les remerciait chaleureusement : « Comme j’étais choquée et bouleversée ce soir-là, je n’ai pas eu le temps, ni la force de vous dire à quel point je vous suis reconnaissante. »

« Sans vous et votre sang froid, les conséquences de cet accident auraient pu être bien plus dramatiques, c’est vous qui m’avez sortie de ma voiture, vous avez risqué votre vie […] grâce à vous je m’en sors indemne », écrit-elle. « Encore une fois merci à vous, je ne l’oublierai jamais. »

Franbuzz sur Facebook

Répondre