Valérie Pécresse au plus mal : ses proches lui offrent un séjour luxueux dans un centre de remise en forme

Après sa défaite au premier tour de l’élection présidentielle, Valérie Pécresse se concentre sur son appel aux dons pour tenter de rembourser ses frais de campagne. Elle prend aussi du temps pour elle, comme le rapporte Le Monde, ce samedi 7 mai.

publicités

Valérie Pécresse a obtenu le pire score de sa famille politique aux élections présidentielles en France. Une claque, et un gouffre financier. En effet, dans l’hexagone, les candidats qui n’ont pas passé la barre des 5 % des votes doivent rembourser leurs frais de campagne.

Avec un score de 4,75%, la candidate LR s’est retrouvée  « endettée personnellement à hauteur de 5 millions d’euros », indiquait-elle au lendemain du premier tour de l’élection. Valérie Pécresse, la candidate la plus riche avec 10 millions d’euros déclarés à la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique — a lancé un appel d’urgence aux dons, qui lui a d’ailleurs valu pas mal de moqueries. Le Monde révèle les coulisses de cette débâcle d’une ampleur inattendue.

publicités

Après avoir réuni ses proches pour l’organisation de la collecte de dons, la candidate malheureuse a annoncé qu’elle partait se ressourcer :  « Son mari et ses enfants lui ont offert un séjour dans un centre de remise en forme, luxueux. En dehors des heures de soins, elle sort peu de sa chambre, d’où elle appelle ses collaborateurs pour suivre les progrès du ‘Pécressethon’. Elle fait une brève apparition par visio au début d’une réunion du groupe LR du conseil régional, pour remercier les élus d’avoir débloqué 50 000 euros pour l’aider à financer la campagne. »

Valérie Pécresse a récolté 2,5 millions d’euros, auxquels il faut ajouter un million du parti. Et ses proches pensent qu’elle ne devra pas vendre sa maison à La Baule, comme certains l’espéraient perfidement.

publicités

Valérie Pécresse refuse l’aide de Nicolas Sarkozy

Valérie Pécresse serait déjà parvenue à rassembler 3,5 millions de dons, dont un million provient du parti des Républicains. En revanche, la candidate à l’élection présidentielle a refusé le don de 2 000 euros de Nicolas Sarkozy. Elle aurait demandé que le virement soit recrédité sur le compte émetteur. 

 « C’est une femme d’honneur », a souligné l’un de ses proches dans les colonnes du Parisien. Hors de question pour Valérie Pécresse d’accepter de l’argent de celui qui aurait  « saboté » sa campagne en donnant son soutien à Emmanuel Macron et en la critiquant.

Avec Agences

Franbuzz sur Facebook

Répondre