VIDÉO – Emmanuel Macron a changé le bleu du drapeau français

Le drapeau tricolore se compose dorénavant de bleu marine, de blanc et de rouge. Avec cette teinte marine, le symbolique triptyque fait davantage référence à la révolution française. Un changement en toute discrétion pour un symbole français.

publicités

C’est une information qui est restée longtemps très discrète. Dans son livre « Élysée Confidentiel » sorti le 15 septembre 2021, le journaliste de LCI Paul Larrouturou raconte que le président de la République Emmanuel Macron, sous les conseils de son scénographe Arnaud Jolens, a changé le bleu cobalt du drapeau français pour un bleu marine plus sombre et profond à l’été 2020. Selon Europe 1, un bleu qui est déjà utilisé par la Marine nationale.

Quoi qu’il en soit, c’est un fait. Le bleu du drapeau tricolore a été modifié il y a un an, à l’initiative du président de la République. Une information mentionnée dans le livre Élysée confidentiel, de Paul Larrouturou et Eliott Blondel (éd. Flammarion), puis sorti de la confidentialité par Europe 1 et franceinfo.

publicités

Une connotation historique

Ce changement, d’un coût de 5 000 euros, n’est pas qu’un revirement esthétique, il a surtout une connotation historique. Emmanuel Macron a voulu renouer avec le passé de la Première République, ce drapeau tricolore étant déjà utilisé durant la Convention de 1793. Le bleu marine avait été changé pour un bleu plus clair sous la présidence de Valéry Giscard d’Estaing qui voulait le rapprocher de la couleur bleue du drapeau de l’Union européenne.

Selon Europe 1, aucune communication n’a été faite autour de ce changement pour ne pas laisser penser que le Président souhaitait modifier en profondeur les symboles de la République. D’ailleurs, tous les drapeaux tricolores ne seront pas changés du jour au lendemain, la démarche sera incitative.

publicités

Or, le chef de l’État peut-il décider de modifier ainsi le drapeau national? Oui, répond l’historien Jean Garrigues, cité par franceinfo: ”ça fait partie d’un certain nombre de privilèges. En France, la présidence de la République est une sorte de monarchie républicaine”. Une nuance qui permet donc de faire passer discrètement un message politique, permettant de souligner que la “souveraineté européenne” souvent promue par Emmanuel Macron ne saurait s’affranchir des identités nationales.

Cette modification a d’ailleurs été actée le 13 juillet 2020… soit la veille de la fête nationale. Pour l’instant, cette modification (qui concerne surtout l’Élysée) n’a pas été imposée à tous les bâtiments officiels.

Avec Agences

Franbuzz sur Facebook

Répondre