VIDÉO – Une montagne riche à 90% d’or provoque une ruée au Congo

Le gouvernement du Congo est intervenu pour interdire l’exploitation minière à cet endroit, affirmant que le “désordre” avait prospéré dans la localité avec la ruée vers l’or.

publicités

Une colline située dans la province du Kivu, au Congo, est l’objet actuel de toutes les convoitises. Cette montagne est une vraie mine d’or. Selon les estimations, elle pourrait être composée entre 60 et 90% d’or. Comme vous pouvez le voir dans la vidéo, cette découverte a provoqué des émeutes sur les lieux.

Le gisement a été découvert par des agriculteurs locaux à la fin du mois de février. Elle a immédiatement déclenché une véritable ruée vers l’or, incitant des dizaines de personnes à creuser la colline avec des outils aussi simples que des pelles et des pioches.

publicités

Début mars, des images ont fait surface sur les réseaux sociaux montrant l’enthousiasme de ces mineurs improvisés récoltants littéralement des kilos d’or. Selon des propos du correspondant de par la BBC, le sol de cette montagne serait composé entre 60 à 90% d’or.

Les autorités ont interdit aux mineurs d’y retourner pour le moment

La joie n’a été que de courte durée. Pendant quelques jours, la population s’est prise pour des mineurs et ils étaient des centaines à venir creuser dans le sol avec des pelles, des bêches ou des outils qu’ils avaient à la maison. Le 1e mars, un décret a été publié pour interdire à quiconque de retourner sur le site.

publicités

Toutes les activités minières ont été interdites, ce qui a été chaudement applaudi par le chef du petit village, qui s’est vu du jour au lendemain assailli par des mineurs de fortune et des agents de change. Les forces armées contrôlaient les mineurs, ce qui présentait certains dangers pour la population.

Les autorités comptent vérifier les licences de tous les mineurs et interdire aux forces armées d’établir la loi sur le site, avant de le rouvrir. Les lois actuelles sont aussi mises en place pour assurer la traçabilité de l’or extrait au Congo.

Selon le gouvernement du pays, la fièvre de l’or s’est propagée non seulement parmi les villageois et les mineurs, mais aussi parmi certains soldats des forces armées congolaises. En conséquence, le “désordre” a prospéré dans la localité. Le rétablissement de l’ordre est nécessaire “non seulement pour protéger les vies, mais aussi pour assurer la traçabilité de l’or produit conformément à la loi congolaise“, affirment les autorités.

Franbuzz sur Facebook

Répondre