VIDÉOS – Emmanuel Macron méchamment hué par la foule lors de son déplacement à Montpellier

Le président de la République s’est rendu ce lundi après-midi dans le quartier de la Mosson, à Montpellier, où un important point de deal a récemment été démantelé. Il a annoncé des renforts policiers, après une tournée des « points chauds » de la ville.

publicités

Le déplacement d’Emmanuel Macron à Montpellier ce lundi 19 avril ressemblait drôlement à un début de campagne présidentielle. Le chef de l’État a annoncé des renforts policiers pour la ville ainsi que la création d’une académie de police.

Après une rencontre avec les forces de l’ordre au commissariat central, le président de la République a conclu sa journée marathon à la CAF de la Paillade. Il a discuté pendant deux heures avec les acteurs associatifs. À l’extérieur, la centaine d’habitants souhaitait dialoguer avec Emmanuel Macron, en vain.

publicités

En arrivant devant le commissariat central de Montpellier, lundi matin, « des slogans contre le ministre de l’Intérieur, les violences policières et la loi de sécurité globale ont par ailleurs été lancés« , rapporte France Bleu Hérault. Là-bas, le président de la République a pu rencontrer les forces de l’ordre, en promettant notamment qu’il allait tenir son objectif de renforcer le nombre de policiers d’ici 2022. Objectif élection présidentielle ?

« Macron, démission »

L’après-midi, après avoir passé du temps avec des policiers de la brigade anticriminelle, Emmanuel Macron s’est rendu à la CAF de la Paillade… où il a de nouveaux été hué par des dizaines de manifestants. « Macron, démission« , peut-on notamment entendre dans la vidéo ci-dessus.

publicités

Lors de ce déplacement, le chef de l’Etat a également rencontré des habitants du quartier pauvre de la Mosson, une étape qui n’était pourtant pas inscrite sur son programme de visite. Dès son arrivée, les habitants l’ont alerté sur le manque de mixité de ce quartier, dont 58% des 22.000 habitants vivent sous le seuil de pauvreté. « Quand on habite des quartiers comme celui-ci, le premier droit c’est de vivre dans le calme et la quiétude« , a affirmé le président.

Les annonces à retenir

  • L’arrivée de 50 policiers supplémentaires à Montpellier d’ici 2022.
  • Emmanuel Macron a déclaré qu’il tiendrait son objectif de 10.000 policiers supplémentaires en France d’ici 2022.
  • Le président de la République a annoncé la création d’une académie de police à Montpellier, sans pour autant dévoiler le lieu d’implantation ni la date d’ouverture.

Franbuzz sur Facebook

Répondre