Vous chantez faux? Ne complexez pas, les chercheurs ont besoin de vous pour leurs travaux

Une étude faite par des chercheurs lyonnais cherche à en savoir plus sur ceux qui ne chantent pas comme il faut, qui chantent faux, pour faire avancer des travaux sur la perception musicale. Les volontaires seront même rémunérés.

publicités

Vous aimez pousser la chansonnette, mais vous ne risquez pas d’être sélectionné à The Voice parce que vous chantez vraiment comme une casserole ? Eh bien, cette annonce est faite pour vous ! Des chercheurs en neurosciences mènent deux études destinées à mieux comprendre la perception musicale et les déficits en la matière observés chez certains.

Les scientifiques du Centre de recherches en neurosciences de Lyon recherchent des gens qui chantent faux. Leur but est de mener une étude très sérieuse : elle porte sur la perception musicale, et il s’agit de comprendre pourquoi les gens qui chantent faux sont si peu doués en la matière…

publicités

« Pour certains, reconnaître une chanson familière sans les paroles est compliqué, voire impossible. Ils peuvent avoir du mal à mémoriser des mélodies, ne vont pas non plus se rendre compte lorsqu’ils chantent faux, ou lorsque quelqu’un chante faux », explique Caliani Hoarau, étudiante en master 2 de neurosciences et neuropsychologie et stagiaire au centre de recherches de Lyon.

Apprentissage musical

Pour mieux cerner ce qui se joue dans notre cerveau, les chercheurs vont mener plusieurs tests.

publicités

Ils recherchent donc des personnes qui chantent faux pour leur proposer un programme d’entraînement musical qu’ils ont mis au point. Le but : voir si cet apprentissage à long terme peut améliorer la perception de la musique et si cela se voit au niveau cérébral.

« Nous souhaitons étudier si cet apprentissage à long terme peut améliorer la perception de la musique et si cela se voit au niveau cérébral et comportemental », détaille la chercheuse. Durant 2 heures 30, les participants seront soumis à une série de tests auditifs sur ordinateur ou tablette, pour évaluer leur perception de la musique.

Les résultats de ces études ne seront pas connus avant 2022, mais les chercheurs espèrent aboutir à la mise en place d’un entraînement permettant d’améliorer les déficits de la perception musicale. Ce qui pourrait servir aux personnes équipées d’implants auditifs, ou avec des déficiences auditives.

Comment participer ?

Si vous êtes volontaires, vous devez réaliser un premier test d’une durée de 20 à 30 minutes sur internet. Certains profils pourront être contactés par la suite par l’équipe de chercheurs.

Avec Agences

Franbuzz sur Facebook

Répondre